Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 5 mois
Vengeance, magie, passion : quel avenir pour les descendants du Clan des Otori ?

« N’agis jamais comme moi, Kasho. Ne t’imagine pas que la vengeance puisse calmer ta douleur. Elle ne fera que t’apporter d’autres souffrances. »

Au programme : le destin fascinant des héritiers de la saga originelle prenant place dans un Japon médiéval mythique, des clans qui se déchirent dans un univers mêlant complots, magie, vengeance et poésie, sans oublier des personnages complexes et charismatiques, bienvenue dans ce nouvel opus de Lian Hearn : Les Enfants des Otori !

J’ai trouvé la couverture de ce roman absolument fascinante – d’une sobriété et efficacité redoutable – car chaque détail m’a plongée dans le Japon féodal et donné envie de découvrir cette histoire, que ce soit l’illustration, les écritures ou encore les effets de surbrillance (notamment sur la tranche, je suis complètement sous le charme !). Et c’est exactement l’atmosphère que j’ai retrouvée au fil des pages à mon grand bonheur : un univers complexe mais avec une grande profondeur, une intrigue fournie et pleine de rebondissements alternant des moments de complots, machinations et vengeance avec des scènes de magie, de poésie et de passion.

La force de ce récit tient selon moi dans les personnages. Kasho n’est pas un héros conventionnel : discret, androgyne et à l’apparence enfantine, j’ai été plus d’une fois bluffée par son analyse du monde qui l’entoure, sa sagesse et sa résilience. J’ai particulièrement apprécié ses compagnons de voyage uniques et protecteurs Gen et Moritsugi ainsi que les rencontres qu’il fait tout au long du récit et permettent d’aborder de nombreux thèmes : abus de pouvoir, sens du sacrifice, responsabilité face aux actes de chacun, amour, devoir, famille… La plume de Lian Hearn est riche et fluide, et j’ai donc hâte de découvrir le prochain tome de cette saga !

 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort