Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 5 mois
Une ode à l’espoir, au libre-arbitre, à la renaissance
« Pax demeura parfaitement immobile.
La petite boule de poils bruns sur son poitrail ne pesait presque rien, mais il se sentait cloué au sol, autant que si le rocher avait roulé sur lui.
Si ses petits avaient besoin de quoi que ce soit, ils pourraient compter sur lui. »

 

Au programme : un second tome marquant le retour à l’état sauvage de Pax et nouvelles responsabilités qui chamboulent complètement son quotidien, une période de reconstruction pour Peter qui tente de trouver un sens à son existence suite aux épreuves traversées et une aventure en parallèle de nos deux héros qui laisse présager une rencontre aussi touchante que bouleversante, bienvenue dans l’univers poétique de Pax !

 

J’avais fondu pour la couverture du premier tome des aventures de Peter et Pax, j’ai été tout autant charmée par celle de ce deuxième opus, pleine de références et de clins d’œil au récit à suivre. En continuant à évoquer le format de ce roman, je me suis également délectée des illustrations oniriques de Jon Klassen rencontrées au fil des chapitres qui ajoutent un charme tout particulier à cette lecture !

 

L’histoire m’a chamboulée tant elle a su me toucher en plein cœur et me remettre en question par la pertinence des thèmes abordés : Comment se relever quand on pense avoir touché le fond ? A quel point peut-on protéger les siens ? Comment protéger le monde qui nous entoure ? Est-il vraiment possible de rejeter toute émotion pour ne plus souffrir ? Peut-on refaire confiance après la trahison ? Le récit en parallèle de Peter et de Pax est une petite pépite, chacun à sa propre façon de s’exprimer, sa propre vision des choses et ses propres objectifs et pourtant leur lien est indéfectible.

 

Une ode à l’espoir, au libre-arbitre, à la renaissance. A découvrir. Vraiment.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort