Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 3 mois
Une aventure touchante…

« Je n’ai pas choisi de voir la guerre arriver. Je n’ai pas choisi de voir mon père s’enrôler. Je n’ai pas choisi de quitter ma maison. Je n’ai pas choisi d’aller chez mon grand-père. Et je n’ai vraiment pas choisi d’abandonner un animal dont je me suis occupé pendant cinq ans. »

On fait la rencontre de Peter, 12 ans. Alors que la guerre est sur le point d’éclater, le garçon est envoyé chez son grand-père. Mais juste avant, son père l’oblige à faire le plus grand des sacrifices. Il contraint Peter à se séparer du renard qu’il a sauvé il y a quelques années, en l’abandonnant dans la forêt.

« – Je ne suis pas un soldat. Je veux juste rentrer chez moi.

– Si tu le dis. Moi, j’ai la nette impression que tu es en train de te rendre dans un endroit où la guerre fait rage et que tu veux te battre pour quelque chose. Mais comme tu voudras : tu n’es pas un soldat. »

Peter et Pax sont inséparables et bientôt le garçon réalise qu’il a fait une grosse erreur. Il est si inquiet et désespéré qu’il fugue et part retrouver l’animal. Dans cette histoire, on suit aussi bien l’aventure du garçon que celle du renard. La détermination de Peter nous touche en plein cœur, et celle du renard aussi. Il tente de survivre, de se réadapter à la vie sauvage, tandis que son ami humain se métamorphose également et se pardonne bien des choses. 

« Ce soir-là, tard, alors qu’il était sur le point de grimper dans son hamac, rompu de fatigue, Peter vit le morceau de bois qu’il avait posé sur le rebord de la fenêtre. Il n’avait presque pas pensé à Pax de toute la journée. Un sentiment de culpabilité l’assaillit. Il était en train de devenir un garçon sans renard, ce qu’il n’avait pas été depuis ses sept ans. Il lui avait fallu bien plus longtemps – un an et seize jours, précisément : il avait compté – pour passer une journée entière sans penser à sa mère. »

Cette aventure parle d’un attachement sincère entre un animal et un humain. Elle parle aussi de séparation, de deuil, de la guerre, et de comment cette dernière transforme les hommes. C’est un roman d’aventures et un roman d’apprentissage, qui se lit avec douceur et qui pousse petits et grands à la réflexion.

 

 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort