Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 1 an
Une arche de Noé se crée sur les murs de Paris, oscillant entre réalisme du quotidien et univers onirique…

« T’as tellement la trouille de t’attacher aux humains que tu préfères aimer les morts. Au moins, ils ne risquent pas de se barrer sans préavis. »

 

Au programme :la rencontre de deux âmes tourmentées que la vie n’a pas épargnées, une arche de Noé géante qui prend vie sur les murs de Paris et des personnages faisant tous face à un manque dans leur vie qui ne demande qu’à être comblé… Bienvenue dans l’univers attendrissant de Robin des Graffs!

 

A la réception de ce roman, j’ai été intriguée par sa couverture et son petit format, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, je me suis donc lancée dans cette lecture sans a priori… Et j’en ressors charmée : charmée par les différents points de vue des protagonistes qui s’entrecroisent, chacun avec son caractère et ses ambitions, charmée par la relation hyper touchante qui se tisse entre Sam et Bonny-la-Rebelle, charmée aussi par la trame de fond concernant les animaux peints par Sam et sa démarche pour retrouver son amie perdue, bref ce roman est tel un bonbon, qui se savoure tout au long de sa lecture et garde de la saveur même une fois terminé !

 

J’ai trouvé le style d’écriture de Muriel Zürcher très fluide, poétique et plein d’humour. Je me suis sentie au cœur de l’action et j’ai adoré pouvoir découvrir chacun des acteurs au fur et à mesure des chapitres. J’ai aimé le réalisme de l’écriture également, les personnages qui m’ont semblé durs ou aigris ne sont pas finalement que durs ou que aigris, ceux que j’ai trouvé adorables malgré leurs erreurs doivent assumer leurs actes, rien n’arrive « sur un plateau ». Et c’est là d’où vient tout le charme de Robin des Graffs : entre réalisme du quotidien, univers onirique et relations humaines touchantes, le lecteur ne peut que passer un excellent moment !

 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort