Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 mois
Un subtil équilibre entre onirisme, magie et intrigues fortes dans un Japon féodal captivant !

 » Il m’a sauvé la vie, comme tant d’autres après lui. Akemi, Daichi, Takao-dayû, et toi… Tu n’aurais pas dû m’accompagner Shin. Tu le vois bien, il n’arrive que des malheurs à ceux dont je croise la route. Je n’ai jamais réussi à protéger qui que ce soit. « 

 

Au programme : l’épopée d’Ichirô – jeune orphelin élevé dans la Voie du Sabre – continue suite aux nouvelles bouleversantes qui ont conclu le premier tome, une quête de vengeance débute pour exaucer la dernière volonté de son maître disparu et des rencontres vont changer son destin à tout jamais dans un japon féodal impitoyable, bienvenue dans l’univers immersif et dépaysant de la tétralogie des Chroniques de l’Erable et de Cerisier !

 

Pas de suspense dans cette petite chronique, j’avais été complètement conquise par Le Masque de Nô et je l’ai été tout autant, si ce n’est plus encore, par Le Sabre des Sanada ! L’histoire est toujours aussi captivante, elle gagne même en dynamisme et en intensité avec l’intégration de nos héros dans le clan Sanada. Le mystère demeure concernant les origines d’Ichirô mais aussi de l’enseignement que lui a transmis son maître, tout en commençant à apporter certaines réponses au lecteur, avide de découverte tant cet univers est fascinant.

 

Sans surprise, j’aime toujours autant la plume de Camille Monceaux. Son style est un subtil équilibre entre onirisme, magie et intrigues fortes, le tout dans un japon féodal complètement immersif. J’ai adoré les rencontres avec les nouveaux personnages de ce volume, notamment Seiren et Yukitada, ainsi que les retrouvailles avec des personnalités phares du précédent (tout particulièrement Shin et les souvenirs d’Hiinahime). Les thèmes abordés sont très touchants dans ce second volume : deuil, dépression, questionnement sur la sexualité, abandon mais aussi amour et amitié… Vraiment une petite pépite dont j’ai hâte de découvrir la suite !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort