Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 1 an
Un récit glaçant…

Qu’est ce qui m’empêche d’attraper maman par le bras et de l’obliger à s’évader avec moi? Pourquoi je n’arrive pas à lui dire « Viens, maman, viens vite, on s’en va, il faut que je te parle !  » Pourquoi je ne peux pas crier avec les yeux, l’alerter, la secouer.

 

Alice nous dépose presque ce livre entre les mains pour nous raconter comment c’est arrivé. Comment ça a commencé. Avec le meilleur ami de sa mère. C’est le récit d’une enfant et à la fois celui d’une adolescente. Alice a sept ans, dix ans,  et une totale confiance en cet homme. Puis le chapitre d’après, Alice a quinze ans, elle aimerait se confier à quelqu’un, mais n’y arrive pas. Son récit est fort, le scénario glaçant et l’alternance entre les deux périodes nous broie le coeur. Parce que ça dure, parce que c’est arrivé.

 

A qui puis-je dire que je suis dégoutante? A qui puis-je raconter les mots de Mondjo, les râles, les respirations?

 

Claire Castillon nous livre une histoire terrible et parle de pédophilie sans filtre. Elle parle aussi de cette emprise, toujours plus forte. Les faits sont là. On n’y échappe pas.  On découvre alors toutes les répercussions sur la vie d’enfant et sur l’adolescence d’Alice. On découvre aussi de quelles manières cet homme la manipule, et manipule au passage l’amour qu’elle lui porte. Dans un même temps, nous lecteur, on aimerait que quelqu’un voit, réagisse, que tout s’arrête.

 

Que penseront-ils de moi…

 

Ce n’est vraiment pas une lecture facile et elle n’est pas pour tout le monde. Parce que c’est le genre de lecture qui fait mal. C’est le genre de lecture qui fait mal au cœur, et il nous faut lire la fin au plus vite en espérant qu’elle soit libératrice pour notre personnage. Ce récit porte sur un thème violent et tabou en littérature ado.  Alors peut-être aidera t-il des adolescents à mettre des mots sur des comportements anormaux, ou encore apportera t-il un peu de force à des ados et adultes qui aimeraient juste se confier à leur tour.

 

 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort