Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 7 mois
Un cocon que je ne voulais plus quitter

Il y a ces livres qui vous marquent, vous touchent, vous bouleversent, vous font réfléchir et « Experte dans l’art du naufrage » en fait parti. Je ne saurais réellement expliquer pourquoi mais je me sentais bien dans cette histoire, je ne voulais pas qu’elle prenne fin. J’y ai découvert une plume mélodieuse et saisissante où les mots y sont maniés à la perfection. 

 

Dans ce roman, on suit Violette, seize ans, qui commence très mal son été : son frère vient de faire une tentative de suicide. Lassés de ses écarts de conduite et de son attitude désinvolte face à cette situation, ses parents décident de l’envoyer chez son oncle en bord de mer où ils lui ont trouvé un job d’été à l’aquarium de la ville. C’est le début d’un été pas comme les autres, elle va rencontrer Orion qui va ensuite lui présenter Liv, Mariah et Felix. Tous ensemble ils vont partir à la recherche de secrets de famille et d’épave disparue.

 

Les personnages m’ont marquée car ils ne répondent à aucune norme, aucune mode. Ils sont parfois extrêmes, parfois trop sentimentales mais si lumineux. Violette m’a beaucoup touchée, j’ai souvent reconnu en elle l’adolescente que j’étais.

 

Suivre leurs aventures à la recherche d’une épave disparue m’a passionnée. L’histoire de la famille de Violette apporte quelque chose en plus, un côté historique qui nous captive.

 

Il y a aussi Liv, qui va bouleverser Violette et sa vision de l’amour. Cette petite romance lesbienne apporte douceur et espoir face au naufrage familiale que vit notre héroïne. 

 

J’ai passé un si beau moment avec ce roman, j’ai englouti les 400 pages sans m’en rendre compte. Entre la tranquillité de l’aquarium, l’étendue de la baie et le confort des banquettes du Lyric Pub, j’étais dans un petit cocon dans lequel je me sentais bien. 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort