Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 mois
Tu vas t’en sortir Amal… Continue un pas après l’autre… Continue d’avancer

J’ai un caillou dans la gorge
J’ai un pavé sur la poitrine

Le caillou devient une montagne
Le pavé devient un immeuble

Et j’ai l’impression d’un truc immense et lourd
comme si le monde entier
pesait sur moi

Au programme : un roman inspiré de l’histoire vraie de l’un des Central Park Five, un lycéen poète et artiste dont le destin bascule du jour au lendemain à cause d’un crime qu’il n’a pas commis et une écriture en vers libres poignante, bienvenue dans l’univers percutant de Mes coups seront mes mots !

Il y a des romans qui vous marquent, peu importe l’âge que vous avez en les découvrant ou la période que vous traversez : Mes coups seront mes mots est définitivement l’un d’eux. Tout d’abord, parce qu’il aborde des sujets graves et sérieux : racisme, univers carcéral, violence, injustice… mais qu’il arrive également à amener une pointe d’espoir à travers l’art, que ce soit dans les dessins, peintures ou poésies d’Amal, le personnage principal que l’on suit au fil des pages (et dont le nom signifie justement Espoir !)

En plus de l’intrigue, j’ai été marquée par l’écriture en vers libres et la mise en page complètement unique de cette histoire. Je ne savais pas si j’allais accrocher en commençant ma lecture mais le pari est définitivement réussi ! Le style est percutant et vibrant, et m’a toujours plus plongé dans cet univers, à tel point que j’ai lu les 400 et quelques pages d’une traite.

Autre détail ayant son importance, les notes des auteurs qui donnent encore plus de sens à ce récit et notamment sa fin qui pourrait désarçonner le lecteur, mais qui fait finalement complètement sens. En résumé donc, un roman unique et bouleversant que je ne peux que recommander !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort