Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 3 ans
Terrienne, de Jean-Claude Mourlevat

Ce livre m’a fait de l’oeil dès le début ; j’aime beaucoup la couverture et chez moi, ça joue parfois beaucoup ! Quand je l’ai commencé, j’ai eu peur d’être déçue mais finalement, c’est une très bonne découverte qui m’a agréablement surprise.

Anne Collodi est une jeune ado de 17 ans complètement indépendante : elle a un studio qu’elle loue en colocation et un petit travail qui lui permet de subvenir à ses besoins. Elle mène une vie normale jusqu’au jour où elle fait la rencontre du fiancé de sa soeur. Elle l’apprécie mais le trouve de plus en plus bizarre. Surtout lorsque sa soeur disparaît dès le lendemain de son mariage. Un an plus tard, Anne reçoit un message bizarre sur l’onde de la radio de NRJ, provenant de sa soeur qui l’appelle à l’aide. Elle n’hésite pas et se lance dans l’inconnu, dans cet autre monde où sa soeur est retenue prisonnière et ne se soucie même pas du danger. Elle n’a qu’un objectif : ramener sa soeur dans son véritable monde quitte à y perdre la vie.

Le début commence très légèrement. Je me suis demandée plusieurs fois si je n’allais pas plutôt m’arrêter là et passer à autre chose… Mais vu comme les pages se tournent rapidement, je me suis retrouvée à un moment de l’histoire (proche du début) qui m’a complètement captivée et empêchée de refermer le livre avant de l’avoir terminé. L’autre monde est intrigant. Mystérieux et inquiétant. Surtout que quand Anne y va pour la première fois, on découvre tout en même temps qu’elle, et ce, jusqu’à la fin.

Anne m’a énervé au départ. Elle parle beaucoup, pose beaucoup de questions alors qu’elle ne connaît même pas les gens. Mais je m’y suis faite et finalement, je me suis attachée à elle, à son petit caractère très simple, assez docile mais émouvant. Elle est obstinée et rien ne l’arrête. Même pas la mort.
Monsieur Virgil m’a étonné dès le début. Il s’est tellement attaché à Anne qu’il était prêt à la suivre jusqu’au bout du monde sans même la connaître, sans poser de questions, au péril de sa propre vie. Dommage qu’il soit si attachant et si détaché de l’histoire par la suite.  J’ai eu l’impression qu’il n’était utile en rien et j’aurai préféré qu’il ait un meilleur rôle à jouer…
Mais j’ai plus eu un petit faible pour Torkensen. Il paraît idiot, il se sous estime beaucoup mais qu’est-ce qu’il est attendrissant ! C’est de loin mon préféré.

Donc, un début de roman qui commence mal pour ma part mais j’ai beaucoup apprécié qu’il se lise vite car on le dévore vraiment en peu de temps, on est vite plongé dedans finalement. Beaucoup de détails sont donnés sur cet autre monde étrange et sur les souvenirs d’Anne qui nous font ressentir et comprendre ce qu’elle ressent. Je me laisse espérer une suite vu la fin, même si je pense que ce ne sera pas le cas. Mais ce serait vraiment bien. Une petite vengeance de la part des habitants de Campagne nous replongerait dans ce monde fascinant et angoissant.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort