Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 4 mois
Robin des graffs – Muriel Zucher

C’est beau ! C’est terriblement chou ! C’est une lecture toute douce, délicate qui nous enrobe dans un cocon d’amour et nous réchauffe le cœur. Je n’ai pu rester insensible à cette histoire, à ce lien fort, indéfinissable qui lie nos deux personnages.

Sam, ce graffeur solitaire, est recherché par la police pour ses immenses fresques dont il recouvre les monuments de Paris, et à côté, Lilibelle, une petite fille de 6 ans, en fugue, et elle aussi recherchée par les autorités. Ces deux vies vont se télescoper avec un brin de folie, de magie mais surtout de piraterie !

Par certains côtés, l’histoire m’a fait penser à « La reine sous la glace » de François Place. Ce côté insaisissable, un peu abracadabresque, rocambolesque, qui met en avant la magie de la vie, qui en fait ressortir sa beauté, malgré la vie cabossée de ces deux âmes. Ici, pas âmes sœurs, mais des âmes fraternelles, car notre petite Lilibelle trouve en Sam, le grand-frère qu’elle n’a pas, une épaule sur qui se reposer, une échappatoire mais surtout, une famille. Alors, oui ce n’est pas possible dans la réalité, et pourtant, comme pour le roman de François Place, on y croit. On croit en cette magie, à cette insaisissable, à cet espace-temps suspendu où des destins se croisent, se rencontrent et
deviennent inséparables.

La grande force du roman ce sont les deux personnages, leur histoire et ce qu’ils vont vivre ensemble. L’un dans l’autre, ils se sont reconnus. Ils ont reconnu leur souffrance, la vie en foyer, sans famille ni amis. Ils sont le miroir l’un de l’autre. C’est un amour fort, très fort, et pur qui va naître entre les deux. Ils vont devenir indispensables, inséparables, comme les couples d’animaux que Sam graffe sur les murs de Paris.

J’ai tout aimé dans ce roman. L’histoire, les péripéties, les personnages principaux et secondaires, l’entraide, la générosité et la sensibilité. J’ai aimé la signification des dessins de Sam. Sous l’innocence de l’enfance, la joie de vivre, l’envie de croquer la vie à pleine dents, avancer, se trouver une famille, rêver, la dureté de la vie qui fait grandir bien trop vite. Une sagesse coule en eux, comme si dans deux corps d’enfants, se cachaient une personne âgée, qui aurait vécu mille vies.

En bref, un roman tendre, délicat et loufoque qui aborde avec sensibilité, et un soupçon de piraterie et de magie, des sujets essentiels. Tout cela porté par une plume poétique, drôle et rafraîchissante !
Adorablement cuuuute ! ❤️

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort