Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 mois
Robin des graffs
La première fois que j’ai eu ce livre dans mes mains, j’avoue avoir été surprise par son aspect très jeunesse. En effet, sa couverture colorée semble enfantine, le résumé annonce un très jeune personnage, et le petit nombre de pages m’a fait penser à une histoire relativement simple. Mais ne vous laissez pas déstabiliser comme moi par son apparence. En effet, une fois le roman ouvert, j’ai vite oublié mes craintes, et ai dévoré cette histoire à la fois douce et décalée. J’espère donc vous donner envie de découvrir “Robin des graffs” après avoir lu mon ressenti !
Si le résumé évoque exclusivement un jeune graffeur du nom de Sam et une petite fugueuse que ce dernier prend sous son aile, les personnages sont en réalité beaucoup plus nombreux que ça. On y découvre une SDF qui se voit devenir baby-sitter improvisée, une vieille dame fan de Scrabble qui n’a pas confiance en elle, une policière très attachée au règlement… et j’en passe. Vous serez peut-être surpris d’apprendre que tout ce petit monde se relie les uns aux autres bien plus facilement qu’il n’y paraît. C’est la première chose qui m’a séduite dans ce récit surprenant.
« On peut pas avoir de futur si on n’a pas eu de passé. »
De plus, tous ces personnages sont très humains. Ils sont attachants, gentils, mais font aussi des erreurs, ils ont peur, ils s’énervent… On est au plus proche de la réalité. Cet aspect est renforcé par les nombreuses descriptions de Paris, ville dans laquelle se déroule l’intrigue : l’autrice évoque aussi bien les beaux bâtiments de la capitale (comme le Panthéon), les lieux moins habituels (le cimetière du Père Lachaise) ou encore les endroits de la vie quotidienne, tel le métro. Une visite parfois atypique de la ville.
« Moi j’ai peur de mourir avant d’avoir fini de vivre. »
Bref, sans être exceptionnel, “Robin des graffs” est un roman agréable, que je suis contente d’avoir découvert. Il faut un peu de temps pour entrer dans le roman et réellement apprécier les personnages et leur histoire, mais une fois que c’est fait, il se dévore. Mon seul regret : le ton relativement mature du récit donne une impression de déséquilibre, car il ne correspond pas à la cible du roman qui paraît très jeune. Du coup, on peut passer à côté de ce livre et c’est bien dommage !
En quelques mots :
+ : des personnages très humains
: je préférais la couverture grand format
Ma note : 3/5

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort