Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Posté il y a 3 ans
Reckless – De l’autre côté du miroir

Charlène, rédactrice On Lit Plus Fort, nous livre son avis sur le premier tome de la fantastique saga Reckless, désormais disponible en format poche dans la collection Pôle Fiction !

Je viens tout juste de refermer le premier tome de Reckless, Le Sortilège de pierre, et les pensées se bousculent dans ma tête. « Quoi ?! Non ! Pourquoi ? Mais enfin ! Oh la la… Mais que va-t-il se passer maintenant ? » Bref, vous l’aurez compris : mon cœur palpite dans ma poitrine, mon souffle se bloque dans mes poumons et mes doigts tremblent d’indignation à l’idée d’être en train de taper sur un clavier plutôt que de tourner les pages du tome suivant. Car Reckless est l’un de ces livres savoureux qui se dévorent avec appétit, et nous laisse malgré tout encore affamés pour la suite !

« Le miroir ne s’ouvre que pour celui qui ne s’y voit pas. »

Jacob Reckless était un garçon de 12 ans tout ce qu’il y a de plus normal, jusqu’à la disparition aussi soudaine qu’inexplicable de son père. Malgré l’interdiction de sa mère, Jacob aime à se réfugier dans le bureau paternel afin d’entretenir le souvenir qu’il a de lui : il parcourt ses livres, ses modèles réduits d’avion, ses affaires restées en plan çà et là… Mais un jour, il découvre par hasard les propriétés fabuleuses du miroir sur le mur : celui-ci est la porte vers un monde merveilleux et magique, où les contes de fées et les légendes prennent vie.

Jacob se perd alors dans ce monde mystérieux, s’y rendant régulièrement pendant des années, à l’insu de sa mère et de son frère. Il y devient un émérite chasseur de trésors, reconnu dans tout le royaume d’Austria (le pays où la traversée du miroir l’emmène), y vit de formidables aventures avant de revenir à la vie calme et ennuyeuse de son monde d’origine. Jusqu’au jour où Will, perturbé par les absences à répétitions de son frère, parvient à le suivre à travers le miroir, alors que le royaume se trouve plongé au cœur d’une guerre terrible contre les Goyls, des êtres humanoïdes faits de pierre vivant dans les souterrains des montagnes.

Attaqué et blessé par l’un d’eux, Will est frappé par la malédiction : sa peau se change peu à peu en pierre, le transformant à son tour en Goyl. Jacob, désespéré, est alors prêt à tout pour sauver son frère de la maladie qui le ronge. Mais le temps lui est compté, d’autant plus que la terrible Fée Sombre, amante du roi des Goyls, semble également en avoir après Will pour accomplir ses sombres desseins de conquête…

« Ce monde-ci te fait beaucoup moins peur que l’autre. Tu as laissé derrière le miroir tout ce qui t’effraie. Ici, tu n’as rien à perdre, ni personne… Mais Will est arrivé, et la peur avec lui. »

Pour le premier tome de sa saga Reckless, Cornelia Funke nous livre un récit d’aventures palpitant, riche en péripéties et rebondissements inattendus. Ici, les codes de la fantasy cohabitent avec les contes de fées, de Perrault ou de Grimm, dans un style d’écriture fourmillant de petits détails et de références aussi discrètes qu’intelligemment placées. D’ailleurs, la plume elle-même n’est pas sans nous rappeler celles de ces célèbres conteurs, se faisant tantôt rêveuse et poétique, tantôt rythmée et trépidante, nous tenant en haleine du début à la fin avec beaucoup de délicatesse. Ce mélange des genres, exécuté avec maestria, est ce qui fait toute la saveur de la saga : enfants et grands enfants se plongeront avec délice dans cet univers foisonnant au parfum d’enfance.

« Il entendit de nouveau la roche. La laissa peindre des tableaux. Et transformer en pierre ce qui en lui était douceur. »

L’autre tour de force de l’auteur est de réussir à nous faire aimer chacun de ses personnages. Jacob et son frère Will bien sûr, mais aussi la fiancée de Will, Clara, intrépide et amoureuse, ou la femme-renarde, Fox, qui accompagne Jacob partout dans ses quêtes. Néanmoins, on se surprend également à apprécier les « ennemis », les Goyls : le général Hentzau et son dévouement à son roi, la Fée Sombre et son amour pour Kami’en, le roi Goyl… On parvient à s’identifier et à s’attacher à tous ces personnages que l’on croise, car leurs motivations, leurs aspirations, nous sont toujours restituées avec justesse et sans manichéisme. Amis ou ennemis, finalement, tout est question de point de vue…

« Les souvenirs tissaient un filet dans l’obscurité, un filet dans lequel ils étaient pris tous les deux. »

Et loin de moi l’idée de tout vous révéler mais la fin… La fin vous laissera pantois et trépignants pour la suite, parce qu’aucun livre ne devrait finir sur une note pareille ! Il y a fort à parier qu’après avoir dévoré ce premier tome de Reckless- Le sortilège de pierre, vous n’aurez pas la patience d’attendre le format poche pour vous jeter sur le tome 2 ! Je vous aurais prévenus…

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort