Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 mois
Récit d’un naufrage familial à la fois touchant, drôle et profondément humain

« J’avais déjà deux coups d’avance sur elle. Après l’épisode catastrophique des distributeurs à l’hôpital, j’avais juré de ne plus approcher un seul mec et de renoncer à tout ce qui m’avait conduit à cet instant fatidique : ma folle chevelure, ma passion pour la tequila, mon insensibilité chronique. Mon besoin d’occuper le devant de la scène. A Lyric, je serais moins. Qui sait, peut-être, allais-je même disparaître. « 

 

Au programme : un été pas comme les autres s’annonce pour Violette, New Yorkaise envoyée chez son oncle suite à son naufrage familial, des blessures sentimentales difficiles à surmonter dans ce nouvel environnement qui la prive de tous ses repères et une quête d’épave disparue qui la met sur le chemin de la fascinante Liv… Bienvenue dans l’univers drôle et touchant d’Experte dans l’art du naufrage !

 

C’est pour ce genre de titres que je suis hyper reconnaissante d’être partenaire de Gallimard Jeunesse. Ce style n’étant pas mon type de lecture de prédilection, j’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir ce petit roman, sans la moindre attente… et je n’ai absolument pas regretté l’expérience ! Je vais être honnête, certains passages m’ont bouleversée… Car Julia Drake évoque la dépression, la difficulté à s’intégrer, l’orientation amoureuse, le sexe pour les mauvaises raisons, mais aussi le suicide, le deuil et notamment la culpabilité du survivant avec une justesse rare.

 

Au-delà de ces thématiques fortes, les personnages d’Experte dans l’art du naufrage sont touchants, ayant tous autant de lumière que d’ombre les composant, leur amitié leur permettant de surmonter des blessures malheureusement encore présentes. J’ai aussi adoré l’intrigue de l’aquarium et de Fidelia qui montrent toute la bienveillance et l’esprit d’équipe qui unit notre joyeuse bande, malgré leurs différences ! Vraiment ce roman est touchant, drôle et profondément humain, je ne peux que vous le conseiller !

 

Petit message personnel pour finir, car j’ai malheureusement traversé un de ces naufrages familiaux : si jamais vous avez l’impression de sombrer, vous n’êtes pas seuls et je ferai toujours partie de ceux qui vous écouteront sans jugement. Comme le dit si bien Violette « Il fallait laisser la survie suivre son cours, galet après galet, construire une plage à partir d’un million d’instant minuscules, jusqu’au moment où on pourrait s’interrompre pour regarder autour de nous et songer : « je suis bien contente qu’on soit là » . »

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort