Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 3 mois
Olympe de Roquedor

« Olympe avait souvent imaginé le jour où elle regagnerait le château familial. Seule cette pensée l’avait sauvée du désespoir. La règle du couvent n’avait pas eu raison d’elle, au contraire. Plus on la contraignait, plus elle aspirait à cette liberté qu’on lui avait ôtée. »

Dans ce roman écrit à quatre mains par Jean-Philippe Arrou-Vignod et François Place, nous faisons la connaissance d’Olympe, une jeune marquise qui a perdu ses parents quand elle n’était encore qu’une enfant. Suite à cela, son tuteur — le Comte Enguerrand de Saint-Mesme — l’a placée quelques années dans un couvent. Mais il a brusquement décidé de l’en sortir pour en faire sa belle-fille. Le but de cette mascarade : s’emparer des terres et de la fortune dont elle doit hériter. Néanmoins, la demoiselle refuse d’être mariée contre son gré. C’est donc en plein milieu d’une embuscade au cœur de la forêt qu’elle va prendre ses jambes à son cou et partir sans se retourner.

Impossible de ne pas s’attacher à Olympe, l’héroïne de cette histoire. C’est une jeune femme forte, courageuse, intelligente et pleine de ressources qui refuse de se laisser dicter sa conduite. Ce mariage, elle ne le désire pas ; tout ce qu’elle souhaite, c’est retrouver son indépendance et sa liberté. Dès les premières lignes, j’ai apprécié son caractère fonceur et sa façon d’être — surtout qu’elle ne ressemble en rien aux jeunes nobles de son époque. Pourtant, malgré sa fougue, son talent pour l’escrime et son tempérament de feu, elle ne serait rien sans ses improbables compagnons de route : Décembre, un soldat borgne et Oost, un mystérieux fugueur.

Évidemment, j’ai beaucoup aimé cette lecture — qui mêle course-poursuite, complots, aventure, vengeance et duels. Le récit est bien rythmé, les plumes s’accordent et se complètent merveilleusement bien, les protagonistes sont hauts en couleurs, l’humour et la répartie sont au rendez-vous, l’intrigue est captivante, et les diverses thématiques sont abordées avec une infinie justesse. En bref, nous avons là un roman de cape et d’épée palpitant qui, j’en suis sûre, saura marquer les amateurs du genre !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort