Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 9 mois
Nous les menteurs de E. Lockhart

Hello ! Aujourd’hui je vous propose la chronique d’un roman original et émouvant : Nous les menteurs de E. Lockart.

Nous les menteurs, c’est donc l’histoire d’une famille, et plus particulièrement d’une jeune fille issue de cette famille qui tente de se reconstruire après un drame et dont l’esprit s’est réfugié dans l’amnésie.

Il y a de véritables surprises dans ce roman. J’avais malheureusement vu venir de loin celle qui était censée être la plus grosse car le roman me rappelait La petite fille de monsieur Linh de Phillipe Claudel par une tonne de détail, et les deux ont effectivement le même type de fin.

Mais ça a néanmoins été une très bonne lecture que je vous recommande !

La famille Sainclair

Au centre du roman, il y a les Sainclair. Ils sont beaux, riches, et bien que les trois filles de grand-père Sainclair soient toutes divorcées, ils tiennent à donner l’illusion d’une famille parfaite et unie. Tous les étés, ils se retrouvent donc, les grands-parents, les mères et les petits-enfants, sur l’île familiale.

Le roman n’est pas du tout écrit dans l’ordre chronologique des évènements. On a le milieu, puis le début, puis par flashbacks les souvenirs de l’été 2015 qui s’est terminé sur le drame ayant provoqué l’amnésie de Cadence, le personnage principal. On comprend tout de même rapidement que sous son vernis de perfection, la famille Sainclair est en train de se déchirer…

A la recherche des souvenirs perdus

Nous les menteurs, c’est avant tout un mystère que Cadence va essayer de résoudre : que s’est-il vraiment passé en cet été de 2015 ? Car non seulement elle a oublié l’accident, celui qui l’a conduite à l’hôpital, mais aussi des pans entiers de l’été. Seuls restent quelques flashs, des bouts de phrases prononcées ou des images.

Avec beaucoup d’efficacité, le roman nous tient en haleine tout du long alors que l’on rassemble peu à peu les pièces du puzzle pour voir le tableau d’ensemble. C’est douloureux pour Cadence, frustrant pour le lecteur lorsqu’elle divague mais incroyablement addictif.

Lorsqu’on commence à comprendre comment fonctionne véritablement la famille Sainclair, on devine ce qui va suivre mais les rebondissements et secrets découverts n’en sont pas moins épatants. Avec virtuosité, E. Lockart nous emmène précisément là où il veut jusqu’à un final aussi triste que bien trouvé, qui conclue de façon absolument parfaite le récit. Il se peut même que vous lâchiez votre petite larme en refermant le roman…

En conclusion

Un très bon roman, bien que parfois douloureux, plein de mystères, de tristesse et de joie au milieu d’une famille fortunée qui se délite peu à peu. Les amateurs de romans contemporains et de suspens seront servis !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort