Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 1 mois
Mes coups seront mes mots

Une grande surprise que ce roman, il est intégralement écrit avec des vers libres et est inspiré d’une histoire réelle, celle de Yusef Salaam. L’histoire se développe à travers les différents poèmes d’Amal, évoquant son enfance, nous retraçant divers événements, l’instant T où tout a basculé, sans oublier sa vie en prison.

Ce roman permet d’approcher un peu le milieu carcéral, la justice des États-Unis ; le roman permet de mettre en lumière les problèmes (ou encore les failles) de ces milieux et ils sont nombreux ! On ressent les doutes, la peur, la colère d’Amal, le fait qu’il soit perdu dans ce système. Les vers mettent l’accent sur les émotions perçues par Amal et c’est ce qui permet de se rapprocher du personnage, d’en comprendre les nuances.

L’histoire s’avère poignante et touchante, j’ai beaucoup aimé le style d’écriture et la façon dont Amal exprime ce qu’il ressent, les mots donnent du sens et ont du son. Une fois le récit commencé, je l’ai très vite lu, parce qu’il a ce petit truc qui captive, cette tension sur le sort d’Amal, sur l’espoir qu’on perçoit au bout du tunnel, mince et fragile. J’ai beaucoup aimé la présence de l’art, des arts pour être plus exacte, c’était super intéressant et cela apportait un certaine légèreté.

La plume est franche, c’est une écriture coup de poing, qui casse les codes de la poésie et de la narration en général, c’est une plume qui est criante, elle crie la vérité d’Amal.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort