Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 4 semaines
Mes coups seront mes mots – Ibi Zoboi et Yusef Sabam

Quelle claque !

C’était mon premier roman en vers libres et j’ai vraiment aimé la puissance que prend chaque mot par ce biais. Surtout que nous traitons là de thèmes extrêmement forts et importants à savoir l’injustice liée au racisme et le privilège blanc.

Nous suivons Amal, injustement accusé d’avoir laissé pour mort un jeune homme blanc. Envoyé dans une prison pour mineur, lui qui n’avait jamais eu de problème, il se rend compte de l’injustice, du racisme. Sa vie a basculé. On le trouve désorienté, perdu. Puis la colère prend le dessus, la raison, aussi. Sa seule évasion : ses mots et sa peinture. Les traits qu’il dessine sont ses pensées, les mots jetés sur une feuille, sa rage.
Ses pensées sont profondes, pleine de colère et de solitude, d’espoir et de désespoir. Ses paroles sont tour à tour poétiques, percutantes, profondes. Elles m’ont fait réfléchir en tant que personne blanche étant née avec des privilèges.

On retrouve plein de référence à l’art, à la couleur. C’était beau, magistral, percutant. Et les vers libres donnent un rythme soutenu à l’histoire, un peu comme du slam. Quand au fond, c’est un coup de poing ! J’ai vraiment trouvé que c’était un roman vivant, vibrant, qu’il faut découvrir.

Vous l’aurez compris j’ai adoré ! Et je vous conseille 1000 fois ce livre.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort