Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 3 mois
Mes coups seront mes mots

Bien que se ne soit pas le genre de roman que je lis habituellement, il n’en est pas moins poétique et émouvant.

Cette histoire est inspirée de la vie de Yusef Salam, un gamin qui aime l’art et le projette dans les mots ou dessins, mais il a fallu qu’il se trouve au mauvais endroit, au mauvais moment pour que sa vie bascule et qu’il se retrouve derrière les barreaux.

Beaucoup de sujets sensibles sont abordé dans ce roman, Le racisme, la violence, l’injustice, la haine, la colère, la solitude.

Amal a des jours avec et des jours sans en prison, la violence des gardiens, l’humiliation qu’endure Amal est difficile à entendre et le racisme aussi, j’ai eu mal au cœur de lire certains passages et pour ma part un sentiment de colère m’a envahie tant l’idée que ce genre de chose puisse encore exister de nos jours m’est insupportable.

Et je ne trouve pas ça normal, car un gamin ne mérite pas toute cette haine et cette violence.

Tel une rose et ses épines, les auteurs vous piquent en plein cœur en vous enveloppant d’un doux parfum de poésie parfois très dure mais nécessaire ; comme un doux rêve qui se termine dans une grande brutalité et vous remmène à la dure réalité.

Derrière les barreaux la seule échappatoire d’Amal est son art, sa planche de salut, la seule chose qui l’a empêcher d’être brisé et malgré la dureté des mots, un message d’espoir s’insinue dans ce roman.

Ce roman m’a beaucoup touché et je trouve vraiment honorable d’aborder ces sujets dont on ne parle pas assez surtout dans les romans Young adulte.

On ressent toutes les émotions du personnage, et j’ai beaucoup aimé que chaque page soit un poème, et c’est ce qui fait tout le charme de ce roman.

Et surtout j’ai aimé savoir que la prison n’avait pas détruit Amal.

A lire avec la poésie et les dessins fantastiques d’Amal.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort