Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 6 mois
LXI8

Ce roman est une très grande et belle surprise. Vraiment j’ai passé un excellent moment !

Dès les premières lignes, j’ai été happée par l’histoire de LX18 (Hélix). Son histoire est vraiment vraiment touchante. Jeune soldat éduqué dès bébé à servir la nation, se retrouve soudainement à devoir s’intégrer dans la vie civile avec la fin de la guerre. Pour ce jeune homme qui ne connait la vie qu’à la caserne, entre entraînements intensifs et préparation militaire sans arrêt, cette nouvelle vie le désempare, voire même lui fait peur. Il ne comprend pas les humains basiques, et les civils ne le comprennent pas, lui non plus. Écarté d’une vie normale quand il était bébé, les gens se méfie de lui et de tous ses camarades. Les militaires de la trempe de Hélix sont adulés pendant la guerre, mais delà à les intégrer, à les accepter dans la société… La plupart des gens se méfient de lui, de ses comportements étranges, de ses émotions voilées, des ses réflexions bizarres. Se pourrait-il qu’Hélix soit face à la seule mission qu’il ne puisse réussir ?

Pourtant, à travers l’amitié, l’amour et l’art, Hélix va petit à petit trouver sa place et c’est beau, touchant, vraiment.

 

J’ai trouvé la plume d’une finesse et d’une sensibilité folle. C’était à la fois doux, poétique, touchant, percutant. Certaine réflexion de Hélix étaient si bien pensées que ça nous mène à réfléchir, à nos comportements…

Petite citation : « La seule leçon qu’il faut comprendre, c’est que l’amour, c’est pas pour moi. C’est comme un film : ça fait illusion de loin, mais si tu y regardes de plus près, tu te rends compte que tout est faux, artificiel, trompeur. »

Bref, une jolie plongée dans l’acceptation, la tolérance, l’espoir. Une belle découverte.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort