Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 11 mois
LX18

Nous suivons LX18 qui à été dès sa naissance privée de toutes émotions a cause d’un traitement scientifique pour combattre, on les appelle altérés.

La fin de la guerre tous les altérés vont devoir s’intégrer à la population et malgré leurs jeunes âges ils sont dépourvus de toute sensations, rien, ils sont programmés pour rester neutres et calme tel des robots conçus pour le combat. Bien qu’ils aient sauvés leur patrie durant la guerre, la population a du mal à les intégrer, comment faire confiance à ses individus dénué de sentiments, comment ne pas en avoir peur ?

Malgré la crainte de la population, les altérés vont tous aller au lycée et LX18 va faire la rencontre de Amir et Philoméne.

Lx18 m’a beaucoup fait penser à divergente

Tel un soldat vous mettez vos soucis de coté pour accomplir votre devoir pour la nation.

Tel est le cas pour LX18 qui n’est pas qu’un soldat, on l’appelle un altéré dépourvut d’humanité, Prêt à faire la guerre, il ne vit que pour ça, enfin sa c’était avant que la paix soit déclarée.

J’ai beaucoup aimée suivre ce personnage et surtout sont évolution, ce roman parle beaucoup de solidarité, de confiance, d’amour et beaucoup d’autres émotions.

L’histoire est prenante et le personnage a beaucoup de charisme, j’ai aussi beaucoup aimée philo qui a un caractère bien trempé, et Amir qui reste très doux et sensible.

Lx45 la coéquipière de LX18 reste énigmatique jusqu’à la fin et c’est ce que j’ai aimé, l’auteur a su me surprendre jusqu’au final, et me donner de l’espoir jusqu’au bout.

La peur de l’inconnu peut pousser l’homme à commettre des actions irréparables.

Beaucoup de sujets sont mise en valeurs comme les manifestations, les actes de violences, la haine et encore une fois nous parlons d’émotions mais pas forcément dans le bon sens.

Mais aussi dans tout ça, on parle beaucoup de poésie, de théâtre ce qui donne en plus une touche de sensibilité.

L’auteur a su m’envoyer dans ce futur incertain et conduite jusqu’au bout ; comme un origami que l’on déplie, on prend au fil des pages toute la mesure du stratagème établie par l’auteur.

Toute l’aventure et l’action a été bien menée et ce roman vous fait réfléchir sur le sens de la vie

A la fois dure et touchante cette dystopie a su retenir toute mon intention, et cette fin ouverte ma laissé beaucoup d’espoir pour une suite, du moins je l’’espère de tout cœur.

A lire tel un origami que l’on déplie pour en découvrir chaque facette de sa création.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort