Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 11 mois
LX18 de Kamel Benaouda

J’ai tout de suite été charmée par la plume de Kamel Benaouda qui nous emmène dans une société qui, pour remporter une guerre, a eu l’idée de modifier génétiquement des foetus afin d’entraîner ces personnes à devenir des super-soldats. Ceux-ci ne connaissent donc aucune émotion. Ils sont conditionnés depuis leur plus jeune âge à ne pas penser, surtout pas et surtout, à obéir au doigt et à l’oeil.

Ainsi, nous faisons la connaissance de LX18 qui fait partie de ces Altérés.

L’histoire de LX18, c’est une ode à ce qui fait notre condition humaine.

Au départ, cela m’a fait bizarre de lire un récit se passant en temps de guerre au vu de notre actualité. Et puis, alors que le récit se concentre sur les personnages, ce qu’ils apportent, les problèmes rencontrés par LX pour s’intégrer aux Humains, j’ai été prise par les questionnements que l’auteur induit.

LX a été programmé pour être un super soldat. Mais jamais il n’a été confronté à l’art et à ce que l’art signifie.

A partir de l’éveil de LX à sa conscience, on réalise que cette histoire est une belle histoire d’espoir. C’est la démonstration que les oeuvres ont une utilité même si on ne la perçoit pas. Elles concourent au même but, celui de toucher notre corde sensible et ce faisant, de nous émouvoir.

J’ai aussi été tenue captive de l’action qui s’accompagne d’un enjeu de taille, en plus de traiter de l’intégration et de la définition de ce qui fait de nous des Hommes. L’intrigue se met en place autour de la supérieure hiérarchique de LX qui a su me surprendre car elle déconstruit complètement l’image qu’elle me renvoyait d’elle. Je n’attendais pas ce rebondissement.

A partir de là, la porte est ouverte à un deuxième tome. Eh oui, nous avons une fin ouverte. Ce qui me frustre énormément car j’aurais bien voulu être au courant que j’allais terminer cette histoire en en voulant plus. D’un côté, on peut s’imaginer ce qu’on veut, autour de LX, mais de l’autre, je trouve qu’il y a beaucoup de matière à écrire une suite, surtout si on s’intéresse au dénouement de l’action globale liée aux Altérés.

Dans tous les cas, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman et j’espère qu’il y aura une suite.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort