Me connecter

Mot de passe oublié

La rédaction
Posté il y a 3 mois
Lu & conseillé par la Librairie Du Tramway

LX18, de Kamel Benaouda

L’avis de Salomé Fauvel, Librairie du Tramway à Lyon, publié dans la revue PAGE des libraires.

 

Après avoir remporté le Concours du Premier Roman Jeunesse en 2018, Kamel Benaouda revient avec un titre tout aussi explosif. Un soldat pensant comme un robot a pour mission de devenir humain pour échapper à la mort. La littérature est-elle la clé ?

LX18 est un altéré, un soldat modifié génétiquement pour ne plus ressentir d’émotions. L’objectif ? Créer le soldat parfait, incapable de remettre en cause les ordres et de douter. L’inconvénient ? Un traité de paix vient d’être signé ; ce soldat n’a donc plus d’utilité. Face à cette situation sans précédents, l’État décide donc que lui et ses camarades doivent intégrer la vie civile. Pour des adolescents, cela consiste à aller au lycée. Son unité est donc répartie dans différents établissements. Ils obtiendront une note sur 100 par mois, attribuée par le corps enseignant. Si cette note est inférieure à 50, ils seront incinérés. LX/Hélix se retrouve dans un monde où il est considéré comme inhumain : sa différence crée de la peur, du rejet et de la violence. Il tente de trouver sa place grâce à Philomène, une jeune fille persuadée qu’il comprendra mieux son monde et les émotions s’il lit du théâtre. Bercé par Bérénice et Cyrano, il ouvre les yeux sur ce qu’on l’a obligé à faire. Cela suffira-t-il à obtenir un bon score et rester en vie ? Les altérés seront-ils finalement acceptés dans cette société ? Par ailleurs, Hélix remarque un homme étrange qui l’observe et de nombreux camarades disparaissent. Sans compter que les altérés se sentent inutiles : ils décident donc de former une brigade pour combattre le crime dans les rues. La situation se tend, Hélix ne sait plus ce qui est juste et le lecteur en doute parfois aussi. Ce roman, comme le premier de l’auteur, est rempli de rebondissements et addictif. Il pose aussi beaucoup de questions : sur l’acceptation de la différence, le mal-être des ados, l’importance de l’art dans notre monde, la liberté, l’égalité et la fraternité… De la science-fiction efficace et intelligente, avec, il faut l’avouer, une fin inattendue et bouleversante.

 

Logo_Page_esperluette

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort