Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 6 ans
L’île aux mensonges

Dès le départ, le résumé me passionnait pour ce qu’il présentait : un thriller victorien, une jeune adolescente menant l’enquête, des mensonges et une île isolée du reste du monde. Après lecture, il se révèle encore plus étonnant et ce fut un excellent moment de passé avec.

J’aurais pu être en colère envers Faith, elle a du caractère et du charme ; en revanche, elle se lance dans des actions dangereuses et que j’aurais pu condamner. Cependant, dans ce contexte, on ne peut que s’attacher à elle. Elle va mentir, tendre des pièges, faire peur dans le seul but d’obtenir la vérité et se venger. J’ai été très sensible à cette fille défiant toutes les conventions sociales de l’époque, qui va mener une enquête passionnante pour nous présenter une aventure captivante. Faith est curieuse, intelligente, déterminée et elle va évoluer au gré de son histoire. Je me suis vite attachée à elle et ce fut un bonheur de la voir grandir.

Côté ambiance, j’ai été servie. J’ai fait connaissance avec une atmosphère pesante et très gothique, sombre et violente ; l’île est mystérieuse, elle cache de nombreux secrets tournant autour du père de Faith, de son passé, de son métier de pasteur et de naturaliste. J’ai même eu droit à thèmes variés et parfois inattendus. Je m’attendais à un thriller haletant avec beaucoup d’action, je me retrouve avec un récit atypique. La religion et la nature, la religion et la science, les moeurs de l’époque notamment la condition féminine, la botanique, les fouilles archéologiques… On se retrouve avec beaucoup d’éléments qui s’imbriquent les uns aux autres pour former ce récit.

Les émotions sont également bien présentes grâce à la plume de l’auteure qui est tout en fluidité. Les descriptions ne sont pas fastidieuses, elles donnent ce qu’il faut pour comprendre, pour imaginer et pour présenter les personnages ainsi que leurs émotions. De la joie, de l’angoisse, le deuil et la tristesse, la colère, le doute, j’ai eu une palette très intéressante à découvrir au fil des pages qui se tournent toutes seules. Je l’ai lu en trois grandes sessions de lecture tant j’ai été happée par l’univers et le style de Frances Hardinge. Les dialogues font avancer le récit autant que les descriptions.

L’histoire nous transporte sur l’île de Vane au sein de laquelle la famille de Faith se retrouve exilée. Pour une raison qu’elle ignore, son père est pointé du doigt et lorsqu’il est retrouvé mort, Faith s’engage pour faire toute la lumière sur cette affaire. Le pasteur n’a pas emporté tous ses secrets dans la tombe et Faith souhaite trouver l’assassin alors que tous sont persuadés qu’il s’est suicidé. Le récit est certes long à s’installer, il n’a pas la tension palpable des autres thrillers, néanmoins, c’est un roman prenant. Les réflexions, l’action et les révélations sont bien amenées, le récit se lit tout seul, l’intrigue est complexe. Le final est pour ma part inattendu, je ne m’attendais pas à ce coupable. J’aurais aimé un rythme plus tendu, une enquête plus présente et que Faith ne soit pas aussi seule à se lancer dans l’aventure, ça m’a manqué d’amitié et solidarité.

Côté personnages, je les ai beaucoup aimés. Ils ne sont pas parfaits et c’est en ça qu’ils sont parfaits : tous ont leur défaut, ils ne montrent pas forcément leur meilleur profil au monde ou alors ils ne sont que façade. Ce fut intéressant de dénicher les secrets, de révéler certains personnages, je pense à l’oncle Miles, au père de Faith, à la propre mère de Faith. J’aurais aimé m’attacher un peu plus longuement à chacun d’entre eux, mais j’ai passé un agréable moment en leur compagnie.

En conclusion, c’est un très bon roman ado. Il exploite des thématiques variées et bien développées : naturalisme, sciences, humanisme, religion, féminisme. Sans être trop ou pas assez, il offre une atmosphère très typée thriller, sombre, nocturne, brouillard. J’avais cette impression de mener une enquête à la frontière entre réalisme et fantastique. L’intrigue est prenante à lire, j’ai adoré le personnage de Faith foncièrement attachante à suivre. Le style d’écriture rend le récit palpitant et fluide, sans être un coup de coeur, ce roman est sympathique à découvrir.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort