Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 5 ans
Les mille visages de notre histoire, un roman sur la tolérance et l’acceptation de soi

Découverte lors de la parution de Tous nos jours parfaits en 2015, Jennifer Niven est devenue en un titre une autrice dont j’ai envie de suivre l’actualité littéraire pour lire ses romans. Forcément, quand j’ai trouvéLes mille visages de notre histoire dans ma boite aux lettres alors que je lorgnais dessus en VO depuis des mois, j’étais la fille la plus heureuse du monde. Et comment vous dire que j’ai aimé à la folie ce titre ? Pas de mouchoirs cette fois, mais une histoire toujours aussi forte, touchante et incroyable qui parlera aux ados, aux jeunes adultes et peut-être même aux lecteurs plus âgés…

Les mille visages de notre histoire, c’est l’histoire de Libby et Jack, deux adolescents que tout oppose. Libby est obèse et tout le monde ne semble s’arrêter qu’à cela, sans chercher plus loin à voir ses qualités. Jack, lui, c’est le garçon populaire sur qui toutes les filles se jettent, et dont finalement personne ne sait rien. Ensemble, malgré les difficultés, ils vont apprendre à s’accepter tels qu’ils sont avec leurs défauts, leurs angoisses et leurs douleurs. Si rien ne sera simple entre eux, ce sont peut être toutes les embûches placées sur leur chemin qui rendent leur histoire si belle et importante. Jennifer Niven nous parle ici de tolérance, d’acceptation de soi et de l’autre, mais aussi d’amour et d’amitié au-delà des apparences.

Dire que j’ai tout aimé dans ce roman ne suffirait pas à exprimer combien il m’a touché, bouleversé, remué. Evidemment, j’ai été en colère contre certains personnages, évidemment j’ai eu envie d’en secouer certains, mais surtout j’ai aimé Libby et sa force de caractère, son courage, son envie de se battre. J’ai aimé aussi sa spontanéité, sa gentillesse, sa combativité, sa façon de croire en elle. C’est un personnage très inspirant parce qu’elle assume ses formes et qu’elle ne laisse personne la juger, la rabaisser ou la limiter à cela. Cela dit, j’ai aussi énormément aimé Jack pour sa façon de combattre les préjugés, d’apprendre à s’affirmer, et de dire « j’aime cette fille et je me fous de ce qu’on en dira. »

Ce genre de messages est tellement important dans la littérature jeunesse que je ne peux que vous encourager à lire ce titre. A une période où les adolescents sont horribles entre eux (ce que Jennifer Niven dépeint très bien ici) et où le harcèlement scolaire est roi, Les mille visages de notre histoire est un roman fort sur la différence, l’acceptation et la tolérance. Un roman dans lequel on a tous quelque chose à apprendre que ce soit sur nous-même ou sur notre regard sur le monde et les personnes qui le peuplent. Finalement, le roman se termine sur une conclusion aussi touchante qu’émouvante et si tout n’est pas toujours rose dans le récit, il a le mérite de nous mettre du baume au cœur et d’être réaliste. Indéniablement, Jennifer Niven est une autrice à suivre de près.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort