Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 9 mois
Les longueurs de Claire Castillon : Un roman d’utilité publique

Il vaut mieux vous mettre en garde tout de suite, ce roman n’est pas des plus faciles à lire. On s’en doute à sa couverture et à son résumé mais on n’imagine pas à quel point, une fois qu’on l’a commencé, certaines scènes tordent le ventre et mouillent les yeux. Elles nous mettent en pleine face la triste réalité de nombreux enfants.

Pourtant, il faut le lire, c’est une obligation. Il faut le mettre en toutes les mains, dans celles des enfants, et, surtout dans celles des parents afin qu’ils reconnaissent les signes et aident ces derniers. Il faut aussi en parler avec les siens, c’est primordial.

L’autrice a fait un travail remarquable. En si peu de pages, elle nous met une claque, nous bouleverse et nous apprend. Elle nous fait passer par un panel incroyable d’émotions.

A toutes les Alice, victimes d’un Mondjo, j’ai envie de leur dire que justement, vous êtes victimes et non coupables. Vous êtes victimes de prédateurs qui vous manipulent, qui volent votre enfance, votre innocence et qui vous détruisent. Ne vous sentez pas coupables, vous ne l’êtes pas. Vous êtes fortes, vous êtes des guerrières capables de vous échapper de cet ascendant psychologique qu’on a placé sur vous. Vous pouvez et vous allez vous en sortir.

N’ayez pas peur, n’ayez plus peur, de prendre la parole et de raconter votre histoire, celle qu’on vous a imposée mais dont vous allez vous libérer. Nous serons là, derrière vous, à vous soutenir et à vous écouter.

Merci à l’autrice et à Gallimard pour la parution de cet ouvrage qui brise les codes et qui éveille les consciences !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort