Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 3 mois
Les Enfants des Otori : immersion merveilleuse dans un Japon féodal.

Un roman merveilleux plein de poésie qui nous transporte au cœur d’un Japon féodal.

Cette nouvelle saga de Lian Hearn s’inscrit dans la continuité du Clan des Otori, qu’il est agréable d’avoir lu pour une compréhension pleine et entière mais qui peut toutefois être compris et plus qu’apprécié grâce à la liste des personnages présente en fin d’ouvrage.

Dans cette histoire on suit Kasho, anciennement appelé Sunaomi, fils d’un traître, désormais obligé de prendre l’habit de moine à Terayama. Seulement un jour, il va se découvrir des pouvoirs qui, rapidement, vont intéresser différents clans prêts à le faire sortir du temple.

Lian Hearn maîtrise parfaitement le rythme de son récit, ponctuant l’intrigue de révélations et de rebondissements qui nous tiennent en haleine. Et agrémentant son récit de touche de magie qui rendent le tout encore plus délicieux.

Le récit est très fluide une fois l’intrigue posée, on découvre un univers merveilleux, à la frontière de la légende. Une intrigue immersive servie par une plume sublime, riche et douce, on a presque l’impression de lire de la poésie.

Les personnages qu’on suit sont tous plus attachants les uns que les autres, avec chacun son histoire et son caractère. Parfois fort et intrépide, sinon sensible et doux, ils sauront tous vous attendrir et vous intriguer. On retrouve également certains personnages de la saga précédente et c’est avec bonheur qu’on voit leur évolution.

Une nouvelle saga qui s’annonce aussi bouleversante, intense et merveilleuse que la précédente. Mêlant culture japonaise, mythes et légendes, poésie et tendresse dans un roman incroyable porté par des personnages sincères et courageux.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort