Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 4 mois
Les Disparus du Clairdelune (La Passe-Miroir T2) – Christelle Dabos

J’ai lu ce tome il y a quelques mois déjà (j’ai même eu le temps de lire le tome 3), mais je n’ai jamais pris le temps d’écrire ma chronique avant aujourd’hui et je m’en excuse. Heureusement que j’avais pris quelques notes après ma lecture, pour résumé mon ressenti ! Si vous vous souvenez bien, j’avais eu un coup de coeur pour le tome 1. Je peux vous dire que j’ai presque autant aimé cet opus !

Nous retrouvons les personnages à l’instant même où nous les avions quitté. Ophélie fait finalement la connaissance de Farouk qui, sur un caprice, la nomme vice-conteuse officielle. Révélée au grand jour comme étant la fiancée de Thorn, elle se fait épier par la cour. Et, alors que le mariage arrive à grands pas, des menaces planent sur les fiancés. Nous allons suivre l’héroïne à travers une enquête afin de retrouver les personnes disparues et découvrir si ces enlèvements ont un quelconque lien avec le fameux Livre de Farouk.

On retrouve l’univers original et l’atmosphère que j’avais tellement aimé dans le premier tome. Mais alors que l’auteure posait les bases dans le précédent opus, l’histoire se complexifie et prend une dimension d’enquêtes policière. Ophélie fait face aux caprices de l’esprit de famille, qui reste obsédé par la lecture de son livre. Néanmoins, les mystérieuses disparitions et meurtres la contraignent à jouer les détectives. Ajoutez à cela son mariage imminent avec Thorn, ainsi que l’arrivée de sa famille, tout droit venue d’Anima.

Quelle joie de retrouver les personnages gagnent en profondeur ! Ophélie m’épate toujours par son caractère. C’est un personnage qui évolue, qui apprend des ses maladresses et de ses erreurs, qui s’affirme plus dans ce tome. J’ai adoré ses échanges et sa relation avec Thorn, son fiancé et opposé, qui a réussi à m’attendrir. Il est un peu plus présent dans ce tome et se révèle d’avantage. On arrive à mieux cerner son caractère et ses décisions. J’ai tout autant aimé retrouver les personnages secondaires, que sont Archibald, Berenilde, la Tante Roseline, Renard et Gaëlle.

Ce second tome est fidèle aux attentes du premier! L’intrigue est complètement dingue et prenante; elle prend de l’ampleur ! L’histoire est toujours aussi intense et l’imagination de Christelle Dabos continue de m’éblouir et de me fasciner. Il est difficile de lâcher ce roman, c’est un véritable « page-turner ». Plusieurs questions trouvent leurs réponses, mais d’autres s’ajoutent, sans oublier les nombreux rebondissements. La fin ne m’a pas rassasiée, il m’en fallait plus, et heureusement que j’avais le troisième opus entre mes mains, que je me suis empressée de commencer.

 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort