Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 3 semaines
Les derniers des branleurs

« Ils sont son cocon, ils sont son ASMR, ils sont son enfance perdue, ils sont la golden hour, ils sont le monde qui ne prendra jamais fin, son passé, son présent, son avenir, ils sont ce qui bat dans sa cage thoracique. Ils sont les gosses du divorce, des décès, des parents absents ou démissionnaires, les gosses de l’échec scolaire, du train de banlieue, les gosses des pavillons, les gosses des choses qu’on refait à l’identique chaque jour, chaque heure. Ils sont tout ce qu’elle connaît de l’univers et d’elle-même. »

Je l’avoue, au début, j’étais sceptique. Pire : j’ai lu une bonne centaine de pages avant de me rendre compte que je voulais m’arrêter là et passer à autre chose. Parce que les grossièretés, vulgarités et insultes toutes les trois phrases, ça va deux minutes ; mais au bout d’un moment, ça commence à être lourd. Heureusement, j’ai regardé quelques avis sur les réseaux sociaux, et ils étaient unanimes. Le début est compliqué pour la raison que j’ai citée, cependant, la suite vaut clairement le détour.

J’ai donc repris ma lecture. Et là, la révélation. En un clin d’œil, ce livre est devenu ma grosse surprise de cette année 2022. Ce n’est pas du tout un coup de cœur, juste, il m’a vraiment étonnée. De base on partait mal et bim, mon avis a changé du tout au tout. Radicalement.

Les derniers des branleurs relate l’histoire de Chloé Vaguaire, Minh Tuan Deloix et Gaspard Lang, trois adolescents en classe de terminale qui s’apprêtent à passer le bac. Mais au lieu de se préparer pour cet examen, ils sèchent les cours, fument, boivent, se droguent et s’incrustent dans des fêtes où ils ne sont pas invités parce que personne ne veut d’eux. Jusqu’à ce qu’arrive dans leur classe Tina Akono, une jeune réfugiée très studieuse qui risque bien de perturber l’équilibre du trio ; pour le meilleur ou pour le pire.

« Demain, ça commence. Demain, ça se termine. Et ensuite, la suite. D’autres moments à vivre. »

Je ne sais pas par où commencer pour vous parler de ce livre tellement il m’a fascinée. Déjà, il est porté par des personnages authentiques et profondément touchants qui ont leurs failles, leurs forces et leurs faiblesses. On les sent blasés — à tel point, d’ailleurs, qu’ils ne se soucient même pas de leur avenir. Au contraire, ils vivent l’instant présent sans penser au lendemain. Et ce côté paumé m’a agacée.. autant qu’il m’a rappelé certaines choses que j’ai vécues, subies et ressenties durant mon adolescence. Ne pas se sentir à sa place. Ne pas savoir ce que le futur nous réserve. Ne pas s’en inquiéter tellement on se sent mal. De plus, c’est un roman qui, sous ses airs de livre pour jeunes, aborde des thématiques qui parleront à plus d’un. Par exemple : les jeux vidéo, le sexe, les relations, les différences, le mal-être, l’amour et l’amitié.

Conclusion, l’auteur nous présente là une histoire percutante et pleine d’espoir sur une jeunesse désabusée — le tout saupoudré d’une touche d’humour bien venue. J’ai beaucoup aimé suivre ces quatre adolescents, qui ont réussi à me marquer, et au bout d’un moment, je m’y suis même attachée. Je recommande cet ouvrage.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort