Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 1 an
Le stand-up sous toutes les coutures !

Entre une mère féministe convaincue, un père aux abonnés absent depuis de nombreuses années et un petit frère pour le moins remuant, Haylah trouve tout de même le temps de rêver à des sessions de salsa endiablées au bras du fameux Ron Weasley, devant une foule de crèmes glacées abasourdies. Rien de moins. Il faut avouer que la jeune collégienne est dotée d’une imagination débordante et d’un sens de l’observation aiguisé qu’elle entretient avec soin, et pour cause ! Ces deux qualités lui permettent de concocter des réparties qui font mouche, le matériau de base sur lequel repose son aspiration ultime : grimper sur scène pour faire rire les gens. Passionnée de stand-up, Haylah ne souhaite qu’une chose : déclencher l’hilarité de ses interlocuteurs volontairement, à l’aide de mots bien sentis, pesés avec soin et certainement pas à ses dépens, comme en cours. Car c’est précisément là que le bât blesse. Vive d’esprit, intelligente, éveillée et engagée, la jeune femme souffre du regard que les autres font peser sur son corps, trop pulpeux pour correspondre aux critères de beauté sclérosés qui sévissent dans notre société. Quelle attitude adopter pour ne pas subir ce jugement perpétuel ? Pourquoi pas l’humour ?

Outre sa passion dévorante pour les humoristes, pour la scène et les ressorts comiques, Haylah se sert de l’autodérision comme d’une arme. Elle l’empoigne comme un bouclier brandi bien haut afin de désamorcer plaisanteries vaseuses et remarques déplacées. Depuis des années, elle répond même au doux sobriquet de « Truie » sans faillir, même en compagnie de ses deux meilleures amies ! Je dois bien reconnaître que cet ignoble surnom cristallise à lui seul mon ressenti sur ce roman étonnant. De prime abord, l’adulte que je suis se crispait face à ce ressort éculé de l’humour comme arme défensive, souvent attribué aux personnes jugées grosses. Encore un énième récit d’une jeune fille mal dans sa peau qui s’affirme plus que les autres pour compenser ? Telle était en tout cas ma crainte en parcourant les premiers chapitres. Toutefois, l’autrice évite habilement ce terrible écueil, en nous offrant une narration bien plus subtile, actuelle et honnête. Elle n’hésite pas à faire dissoner les contradictions qui animent Haylah, la rendant terriblement juste. L’adolescente que j’ai été se serait sans doute énormément reconnue dans cette héroïne à la fois solaire, passionnée, complexée, volontaire, effacée, déterminée et rongée par le doute, l’égoïsme, l’amour et la confiance mal placée. L’énergie que la jeune fille déploie pour se dénigrer en permanence est exaspérante, car rien chez elle ne semble trouver grâce à ses yeux. J’ai eu tour à tour envie de la secouer, de lui ôter ces lunettes à verres déformants qui semblent vissés sur son nez, de l’épauler, de la consoler, de lui montrer ses forces, ses qualités, sa valeur.

Toutefois, Plus drôle que toi ! ne saurait se résumer au stand-up et au rapport que chacun entretient avec cette épineuse question de l’apparence physique. L’autrice tisse de nombreuses autres trames narratives passionnantes et émouvantes. La difficulté de se remettre après avoir souffert d’un père démissionnaire, le poids du statut de parent qui pèse sur de très jeunes épaules, les subtilités complexes qui agitent les relations interpersonnelles, l’équilibre de ce délicat microcosme qu’est l’amitié , le dépassement de soi grâce à des rencontres fortuites et inattendues : voilà un bref aperçu du large éventail de thématiques balayées au fil des pages, pour notre plus grand plaisir.

En résumé, même si mon esprit adulte a souffert de quelques sévères crispations au fil du récit, c’est précisément la preuve irréfutable que ce dernier tape juste. Impossible donc de ne pas le recommander aux plus jeunes. Sa fraîcheur et sa franchise accompagneront fièrement celles et ceux qui sont encore englué.e.s dans ce marasme qu’est l’adolescence.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort