Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 semaines
Le faiseur de rêves : un conte onirique et addictif

Comme dans un rêve, ce livre m’a appelée, avec sa couleur bleutée, ses reflets dorés et son titre onirique. Le tout pour une lecture magistrale et un fantastique coup de cœur !

J’ai adoré ce monde, j’ai adoré cette atmosphère, entre réalité, magie, exotisme, mythe et rêve. Ce roman possède une touche d’inexplicable qui nous absorbe : j’ai eu beaucoup de mal à reposer ce roman, et je me suis imprégnée de chaque petite touche de merveilleux que l’auteur y glisse.

Et, du merveilleux, il y en. A chaque recoin de page, tout est fait pour émerveiller le lecteur, que ce soit par la beauté des découvertes, l’horreur ou l’injustice de certaines situations. Mais il est impossible de rester de marbre devant le gigantisme de cet univers. Je ne sais pas comment vous décrire le plus justement possible l’attrait, l’obsession que ce livre a eu pour moi mais, bien des jours après l’avoir terminé, je suis encore imprégnée de la magie de cette histoire.

Créatures magiques, mystères inexpliqués, cité oubliée, peuple exploité… Et, au milieu de tout cela, Lazlo, notre bibliothécaire, un petit rêveur qui ne s’épanouit que dans les contes. Il a longtemps subit les moqueries de ses semblables et de ses aînés, pour qui les contes ne sont que des textes enfantins qui n’apportent rien à l’Esprit. Mais Lazlo ne peut s’empêcher de les lire, ces contes, de les étudier, de s’en enrichir et de vivre à travers eux. Pourtant, c’est cette passion pour le merveilleux qui va marquer un tournant dans sa vie et qui va l’entraîner sur le chemin d’un destin beaucoup plus grand…

Laini Taylor possède un vrai talent de conteuse. Elle nous peint son univers avec éclat, à la façon d’un peintre devant son tableau, le parsemant de touches lumineuses. Son histoire est tellement riche, que ce soit en détails ou en intrigues, à un tel point qu’on sent presque la chaleur étouffante de l’Elmuthaleth, le désespoir de la Cité Oubliée et de ses habitants, ou encore la peur des Mésarthim. Et tous ces petits détails ne font que rendre cet univers plus réel encore. On pénètre véritablement dans ce monde, dans ce livre, dans cette histoire où de nombreux secrets ne demandent qu’à être découverts. Et, si certains sont assez évidents, d’autres m’ont littéralement scotchée, me poussant dans une véritable frénésie pour en découvrir plus encore.

Et puis la fin surgit. Éprouvante, surprenante, bien mystérieuse. Elle annonce un prochain tome encore plus merveilleux encore. Et, après ce fantastique coup de cœur, je serai bien évidemment au rendez-vous pour découvrir la suite. Dans tous les cas, Laini Taylor nous offre un roman fantasy magistral et je ne peux que vous conseiller de partir, vous aussi, à la découverte de la Cité Oubliée et de ses secrets…

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort