Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 1 semaine
Le dénouement tant attendu de cette saga phare vous ravira sans l’ombre d’un doute !

Deux ans et demi. Deux ans et demi d’attente avant de pouvoir se plonger pour la dernière fois dans cet univers que j’affectionne tant (vous sentez mon émotion ?). En reposant ce livre, je suis partagée. Partagée entre la satisfaction de connaître le dernier mot de l’histoire et d’aimer le dénouement imaginé par l’auteur, partagée car je quitte un monde merveilleux. Parenthèse émotive refermée (pour le moment), je me doute que vous attendez de savoir ce que j’ai pensé de cet ultime tome. 

Si vous avez lu les trois premiers tomes de cette saga, vous savez déjà que le monde créé par l’autrice est incroyable. Elle n’a pas lésiné sur les détails et monté un univers de toutes pièces. J’adore le fait que même les expressions connues chez nous soient remises au goût du monde des arches et tournées de manière à faire partie intégrante de ce nouveau monde. Dans ce quatrième tome, l’univers est toujours aussi fou et je ne me suis pas faite priée pour y retomber.

Le deuxième point fort de ce roman est sans aucun doute la variété de personnages imaginés et le caractère propre à chacun que l’autrice leur a donné. Je suis littéralement tombée amoureuse du couple Ophélie et Thorn. Leur relation est dévoilée tout en subtilité et elle apporte un vrai plus à l’histoire sans prendre le dessus et faire de l’ombre à l’intrigue.

Tout au long du roman, on rencontre des personnages forts et travaillés en profondeur.

Parlons enfin du récit. J’adore que le fil rouge de l’histoire soit alimenté par des tas de petits liens, comme une toile d’araignée, dont le nœud central est relié à pleins d’autres fils. On a donc des intrigues secondaires qui donnent une complexité à l’histoire et qui font de ce roman un ouvrage dingue.

Et puis, cette fin ! On a la réponse a pratiquement toutes les questions qu’on se posait, mais l’auteur laisse quand même la fin assez ouverte pour faire travailler notre imagination. Je suis toujours mitigée face à ce genre de conclusion de livre ou de saga car j’aime bien quand l’auteur prend position et donne une fin claire, nette et limpide à son histoire. Après, c’est quitte ou double. Un fin ouverte laisse le choix au lecteur d’imaginer la fin qui lui convient le mieux alors qu’un dénouement défini peut décevoir. Je ne peux donc pas dire que je dois déçue de l’issue de cette saga.

Christelle Dabos signe un roman exceptionnel pour une saga tout autant exceptionnelle. Very haut niveau. Entre humour subtile, aventure délicieuse et récit intelligemment construit, je ne peux qu’approuver un roman comme celui-ci !

 

 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort