Me connecter

Mot de passe oublié

La rédaction
Posté il y a 6 ans
Lu & conseillé par la librairie Le Carnet à spirales

Lady Helen, Le Club des mauvais jours, de Alison Goodman.
L’avis de Cécile Babois publié dans la revue PAGE des libraires.

Le 1er tome d’une trilogie entre romance historique à la Jane Austen et fantasy noire, par l’auteur de Eon et Eona.

L’Australienne Alison Goodman nous avait déjà entraînés dans un récit haletant teinté de fantasy au coeur d’une Chine impériale mythique avec Eon et le douzième dragon, puis Eona. Cette fois-ci, elle nous fait découvrir la vie à Londres en 1812, au temps de la Régence. Tout comme son héroïne précédente, lady Helen Wrexhall veut s’affranchir de son statut et choisir sa vie comme elle l’entend. Orpheline, elle est élevée par son oncle et sa tante, et va bientôt faire son entrée à la cour. Elle doit cacher tout ce qui pourrait rappeler la trahison de sa mère. Mais voilà qu’une bonne de la maison disparaît et que des meurtres sont perpétrés. De plus, sa rencontre avec lord Carlson, un homme accusé d’avoir tué son épouse, la précipite dans un monde effrayant peuplé de démons. Nous voilà plongés au cœur d’une histoire captivante auprès d’une héroïne dotée d’étranges pouvoirs.
Ce roman historique, très documenté, teinté de fantastique, est le premier tome d’une trilogie qui s’annonce passionnante.

Logo_Page_esperluette

 

 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort