Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 3 mois
L’anti-magicien : L’ensorceleuse – Sébastien de Castell

L’anti-magicien est une de mes sagas préférées. Depuis ma découverte du premier tome, je ne cesse de tomber de plus en plus sous le charme de l’univers de Sébastien de Castell. Cette suite ne fait encore une fois pas exception à la règle.

À nouveau, nous retrouvons Kelen, Rakis et Furia là où on les a laissé dans le précédent tome. À leur arrivée dans cette nouvelle ville, les ennuis vont très vite surgir. L’intrigue se met en place de suite. Nous avons pas le temps de prendre notre souffle que l’action est déjà présente. Je ne me suis pas une seule fois ennuyée. L’écriture de Sébastien de Castell m’envoûte et me transporte dans son univers me faisant oublier le mien autour. Je suis avec les personnages, je vis l’action, les rebondissements et les révélations avec eux. Avec son écriture visuelle, j’ai voyagé et aimé découvrir les merveilles de cette nouvelle cité. Si elle est très belle en apparence, il faut se méfier de l’intérieure…

L’ensorceleuse est un tome sombre, très sombre. Je l’ai trouvé plus rude que les précédents. Nos personnages vont être plus fortement mis à l’épreuve et les ennuis et ennemis vont se révéler très coriaces. Kelen va devoir se dépasser, apprendre, grandir et comprendre. De lourdes décisions vont être prise et comment vous dire que la fin a littéralement brisé mon cœur… C’est quoi cette fin ? Dites-moi que les choses changent dans la suite car là ce n’est pas possible ! Je vais faire comment moi pour me remettre de ça ? I-M-P-E-N-S-A-B-L-E. Et même si je la comprends, cela ne peut pas (oui oui, lectrice dans le déni!).

D’ailleurs j’ai trouvé que les émotions étaient plus fortes, plus intenses. J’ai eu deux fois les larmes aux yeux, mon cœur s’est serré. J’ai été triste, j’ai eu peur pour les personnages, mon cœur a dû s’accrocher à tous ses rebondissements et révélations. J’ai vibré et tremblé avec eux. Il y a des très beaux passages. J’ai été très heureuse d’en apprendre plus sur Furia.

Et à la fin de ma lecture je n’ai qu’une envie c’est de sauter sur la suite. Elle sort dans dix petits jours et elle arrivera très vite dans ma PAL. J’ai déjà pas envie de quitter les personnages que j’aime vraiment vraiment beaucoup et j’ai envie de savoir la suite ! Qu’est-ce que l’auteur nous réserve encore une fois ? Vais-je tenir le coup ou va-t-il, cette fois-ci, me briser le cœur ?

En conclusion, Sébastien de Castell continue à développer son univers de manière attractive et addictive. Il est bien construit, ficelé et développé. Il y a de l’action, des trahisons, des découvertes, des vérités. Les personnages évoluent, se découvrent et se révèlent au fil de leurs périples. Je ne me lasse pas de cette série fantasy que je conseille aux grands comme aux adolescents.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort