Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 3 mois
L’année de grâce – Kim liggett

A Garner County, les jeunes filles de seize ans sont exilées durant un an, forcées de rester dans un campement au fond des bois. Pourquoi ? Parce que c’est à cet âge qu’elles développent leur magie, qui devient assez puissante pour séduire et piéger tous les hommes. Cet isolement d’un an permet ainsi aux filles de se débarrasser de leur magie et de revenir ensuite purifiées, nettoyées et prêtes à devenir des épouses respectueuses. Mais cette Année de la Grâce reste pleine de dangers : braconniers, maladie, famine, la nature et, le plus dangereux de tous, les autres filles du groupe…

Cette dystopie reprend des codes bien connus des dystopies young adult. Une sorte de remake de La servante écarlate en version « histoire sombre pour ado », mélangeant magie, place des femmes dans la société, violence et oppression.

Le début nous plonge immédiatement dans la vie de Tierney, qui se prépare à aller vivre son année de grâce. J’ai très vite accroché avec le style de l’auteure, qui n’est pas avare en détails afin de créer son univers fictif et brutal, où une élite dirigeante manipule en gouvernant ses partisans. C’était à la fois imaginatif et incroyablement crédible, si on omet la partie « magie » du récit.

Il y a quand même certains éléments qui m’ont titillée. Notamment sur la construction du monde de Kim Liggett. J’aurais aimé avoir un peu plus d’informations sur la naissance de cet univers, sur Garner County… Quelle est son histoire ? Pourquoi les femmes sont-elles traitées comme elles le sont ? Pourquoi doit-il y avoir une année de grâce ? Une introduction n’aurait pas été de trop.

Pour le reste, l’intrigue en elle-même m’a laissée sur ma faim. Comme je le disais, Kim Liggett respecte les codes de la dystopie young adult. Mais, du coup, je n’ai pas vraiment été surprise par ce que j’ai découvert. Et c’est dommage, car Kim Liggett pose ici tous les éléments pour nous offrir un superbe récit. Mais, en restant trop dans ce qu’on attendait d’une telle histoire, je n’ai pas réussi à me retrouver embarquée à 100%.

En définitive, ce roman, même s’il offre un univers orignal et intriguant, reste assez convenu et classique au genre young adult. Le décor posé par l’autrice est quand même assez accrocheur, et je trouve intéressant de voir des livres féministes de plus en plus présents dans les rayons young adult !

1 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort

gate 交易所 20 janvier 2023 :

Great article! Your article helped me a lot. Thanks! What do you think? I want to share your article to my website: gate 交易所