Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 6 jours
La Sorcière Oubliée – Melvin Burgess

Merci aux éditions Gallimard Jeunesse et l’équille OLPF pour l’envoi de ce roman !

J’ai tout d’abord adoré la couverture belle et intrigante. C’est ce qui m’a tout de suite attiré dans le roman (Je suis superficielle, et alors :p) ainsi que le fait que ça parle de sorcellerie. Je n’avais pas d’attentes particulières quant à ce roman, donc la déception n’a pas été très grande.

Dans ce roman, nous suivons Béa, une jeune fille de 13 ans qui découvre qu’elle est une sorcière. Ses pouvoirs lui permettent de communiquer avec les animaux et d’invoquer les esprits. Très vite, elle se retrouve en danger, car elle est pourchassée par des chasseurs de sorcière.

Commençons par le positif : l’univers est très chouette, mais malheureusement pas assez développé. J’ai adoré la construction du monde des sorciers/sorcières invisible pour humains et le fait que chaque individu possède un pouvoir différent des autres.Le début était plutôt pas mal. L’auteur nous pose la vie de Béa, qui est au collège, ainsi que sa famille. La jeune fille fait la connaissance des autres sorciers/sorcières qui lui suggèrent de quitter ses parents et de fuir les chasseurs. Mais comment peut-elle les quitter, à seulement 13 ans ?

Le négatif, c’est tout le reste… Après un début assez prometteur, elle se retrouve kidnappée et abusée par un homme d’une vingtaine d’années. 20 ANS alors qu’elle en a que 13 !! Victime de viol et de pédophilie, elle se retrouve à son propre procès, ensuite, pour avoir couché avec l’ennemi. Mais WTF ?? C’est une ado qui s’est fait kidnappée et qui a été manipulée et tout le monde pense que c’est sa faute… 

Ce roman parle de violence physique, mentale et émotionnelle, et je n’ai pas du tout aimé la manière dont c’est abordé, comme vous l’avez compris. De plus, le « victime blaming » ou le fait d’accuser la victime, m’a fait sortir de mes gongs. Les personnages n’ont aucune personnalité et ne sont donc pas du tout attachants.L’intrigue n’est pas particulièrement intéressante et la plume de l’auteur (ou la traduction, je ne sais pas) est assez plate, elle m’a ennuyée. J’ai, finalement, terminé le roman en diagonale.

Bref, ça a été une déception pour moi, mais ce n’est que mon avis personnel. S’il vous intéresse, je vous invite à lire d’autres avis.

Note: 1,5/5

 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort