Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 mois
La Reine sous la neige – François Place

Je n’ai jamais compris pourquoi j’aimais les histoires mettant en scène la Couronne d’Angleterre. Je crois que c’est le côté un peu magique, inaccessible et intriguant avec le personnage d’Elizabeth II qui me fascine. J’étais donc ravie de découvrir cette histoire.

Je trouvais le résumé intriguant et mystérieux et après la lecture de La Reine sous la neige, on peut dire qu’il est à l’image du roman. François Place nous amène dans un autre temps ; un temps indéfinissable comme suspendu entre deux espaces temps. Imaginez vous êtes au mois d’avril, une tempête de neige s’abat sur l’Europe, comme Sam votre avion en direction d’Amsterdam doit se poser de tout urgence à Londres. Quelques heures après, vous apprenez que la Reine vient de s’éteindre. Au même moment, un tigre s’évade du zoo, et après un vol de portable et un coup de foudre, vous tombez amoureux. Tout cela en espace de quelques jours, quelques heures, quelques minutes, quelques secondes. Le temps d’un instant, la Terre se fige. Une figure emblématique n’est plus. Dans cet espace unique, des rencontres, de la peine, des pleurs, de la tristesse, mais aussi de la joie et une enquête sans queue ni tête. La mort de la Reine a déréglé la machine.

La Reine est le personnage central de l’histoire, tout tourne autour d’elle et du temps. C’est vrai, j’ai dû mal à me dire qu’un jour elle disparaîtra. Elle est pour moi immortelle, comme pour le peuple anglais. Comment imaginez qu’un jour ils perdront leur Reine ? François Place nous place au cœur de ce moment. Il photographie la tristesse, fige des visages, des attitudes et nous montre la tourmente dans lequel Londres se trouve plongé. Il met en scène tout le protocole pour ses funéraires, les différentes cérémonies. Et au milieu de toute cette aristocratie, le peuple. Et parmi le peuple, nos personnages. Des personnages différents, attachants, qui vont vivre cet instant particulier à leur manière. Ils vont faire des rencontres qui vont les bouleverser, se séparer, se retrouver et être emportés, malgré eux, par ce tourment.

J’ai beaucoup aimé les personnages notamment Sam, Khan et Eliott. Sam est notre héroïne qu’on suit tout particulièrement mais l’auteur laisse la place, la parole aux autres. D’un chapitre à l’autre, nous découvrons les protagonistes, nous apprenons à les connaître et voyons les liens qui se créent et se défont. J’ai aimé avoir plusieurs voix, cela rajoute un côté insaisissable au récit. Les personnages subissent cet espace temps parallèle et nous, lecteur, nous y sommes, malgré nous, aussi suspendus.

La Reine sous la neige est un roman adolescent à l’écriture très adulte. Le vocabulaire est riche et pointilleux, sans être lourd. François Place a un style très fluide et agréable. C’est une histoire contemporaine mais avec une touche de magie, de féerie et donc d’inaccessible. On ne peut pas la saisir, on peut seulement se laisser guider.

En conclusion, j’ai beaucoup aimé La Reine sous la neige. J’ai aimé suivre les personnages durant cette période hors du temps et découvrir leurs histoires. Avec un style plutôt adulte, François Place nous entraîne dans une histoire énigmatique et contemporaine avec une pointe de magie.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort