Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 7 mois
La Passe-Miroir, tome 4 : La tempête des échos de Christelle Dabos

C’est avec émotion que je referme la dernière page du dernier tome de La Passe-Miroir… J’ai adoré ce quatrième volume, bien qu’il soit totalement différent des trois autres. En effet, il se fait plus sombre, plus adulte, ce qui n’est pas pour me déplaire. La tempête des échos constitue, bien plus que les précédents livres, un véritable écho à notre propre monde.

Nous errons aux côté d’Ophélie dans un labyrinthe de mystères, entre passé et avenir, vérité et illusions, à chercher les dernières pièces du puzzle pour percer les secrets du monde. Notre petite Ophélie se fait d’ailleurs plus héroïque que jamais, aussi intelligente que courageuse, tout en restant imparfaite. C’est ce genre de personnage tellement humain qui nous aide à accepter ces défauts qui font notre charme. L’équilibre entre perfection et imperfection me parait d’ailleurs un thème central de ce quatrième tome, qui nous véhicule beaucoup de messages en filigranes, sur des thèmes récurrents dans l’œuvre : la dualité, le reflet, l’inversion… De même, on sent, cachées derrière la trame de l’histoire, des références mythologiques qui ajoutent au récit une aura universelle et millénaire.

L’intrigue est complexe, refuse de dévoiler tous ses secrets jusqu’à la fin et conserve même quelques mystères… J’aurais voulu explorer encore ce monde mais ce mélange de joie et de frustration est sans doute le propre des fins de sagas qu’on a adorées. Celle-ci n’en reste pas moins brillante de cohérence et de subtilité. Elle n’aurait pu avoir de meilleure fin.

La tempête des échos donne une ampleur nouvelle à La Passe-Miroir, cette saga que je ne cesserais de recommander pour son univers unique, sa plume originale et poétique, sa pointe d’humour, sa galerie de personnages à la fois atypiques et tellement humains.

Un immense merci à Christelle Dabos (et toute l’équipe qui l’a entourée) pour avoir créé un tel monde du bout de sa plume.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort