Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 mois
La maison Chapelier #2 par Tamzin Merchant

J’entre dans l’univers de Tamzin Merchant alors que je n’ai pas lu le premier tome. J’avais donc une seule attente, celle de ne pas être perdue et de raccrocher les wagons rapidement.

J’ai donc ainsi fait la rencontre de Cordelia, l’héroïne de cette duologie. Elle est à la recherche de son père qui a disparu dans des circonstances troublantes et alors que tout le monde pense qu’il est mort, elle est convaincue qu’il est quelque part suite à un message qu’il lui a laissé.

Nous sommes plongés dans une action au rythme soutenu mais je n’ai pas été décontenancée car finalement, le début de ce tome se situe dans l’œil du cyclone.

J’ai eu le temps de faire la connaissance de Cordelia et de ses amis et de voir comment est son entourage, son quotidien.

Certaines phrases habilement placées m’ont permis de comprendre le contexte de ce récit et donc, j’ai rapidement été immergée dans l’action.

L’univers de Cordelia est rempli de magie et l’auteure instille une mythologie propres à son monde. Elle part sur des bases qu’on connait forcément pour les adapter à son moule et c’est très bien fait.

J’ai beaucoup adhéré à sa vision des contes et des légendes. Ses propres interprétations liées aux étoiles m’ont charmée. J’ai adoré la poésie qui émane des images utilisées par l’auteure.

Au niveau de l’intrigue, elle démarre immédiatement après avoir situé les choses, ce qui rend les pages littéralement impossibles à lâcher.

Un instant, vous découvrez des personnages et pouf, l’instant d’après, vous êtes partis dans une quête éperdue pour sauver la magie du monde.

Une quête qui véhicule un beau message de tolérance, d’entraide et de fraternité.

Ainsi, La maison Chapelier peut se lire sur plusieurs niveaux.

Les enfants verront là un roman d’aventures et de magie tandis que les adultes seront ravis par les fables et les leçons qu’on tire des aventures de Cordelia et de ses amis.

C’est vraiment une belle lecture !

Au final, j’ai dévoré ce roman. Je trouve qu’il aurait été parfait à lire en période de Noël, sous un plaid chaud et une tasse de chocolat.

C’est pour moi un très joli conte que je serai ravie de faire découvrir à mon loulou.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort