Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 10 mois
La lumière dans les combles, un excellent roman

“La lumière sous les combles” cache bien son jeu : derrière son titre mystérieux et sa couverture enfantine, le roman est en réalité un récit captivant et très intéressant. Inspiré d’une histoire vraie, il raconte comment une jeune fille de 16 ans a caché 13 juifs dans son grenier durant la seconde guerre mondiale. Véritable page-turner, ce roman m’a passionné de bout en bout, à un tel point que j’ai dévoré ses 500 pages en une journée !

S’il y a bien une autrice en qui je fais pleinement confiance dès qu’il s’agit de romans historiques, c’est Ruta Sepetys. Et si, comme moi, vous aimez ses parutions, je suis ravie de vous apprendre que “La lumière sous les combles” a de fortes chances de vous plaire ! Ici, on découvre une histoire vraie (bien que légèrement romancée) qui saura vous convaincre. Le début du roman, relativement calme, présente les personnages, leurs liens, et enfin le contexte que nous connaissons tous. Par la suite, la tension augmente à chaque page !

En effet, on s’attache rapidement à Stefania, qui est très jeune, ne sait pas toujours comment réagir ou quel comportement adopter. C’est une narratrice très inspirante, qui m’a impressionnée par sa détermination, sa volonté et sa capacité à réagir au quart de tour. Elle reste passive au début du roman, car elle ne comprend pas encore la mesure des actes perpétrés par les nazis. Puis elle se rend progressivement compte que ce qui se passe n’est pas normal, et lutte à son niveau pour aider la famille Diamant, enfermée dans le ghetto de Przemysl. Le récit prend une nouvelle tournure quand les 13 juifs s’installent chez elle : à partir de ce moment-là, impossible de reposer le livre.

Bref, “La lumière sous les combles” est un excellent roman, rempli de tension mais aussi d’espoir, d’amour, d’amitié, de force, de résistance et de résilience. Les petits moments de bonheur côtoient l’horreur des faits. J’ai énormément aimé faire la rencontre de Stefania Podgórska, de sa sœur et des treize juifs cachés dans le grenier, et j’espère de tout cœur qu’il en sera de même pour vous !

Ma note : 5/5

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort