Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 1 mois
La lumière dans les combles – Sharon Cameron

Grâce à Gallimard Jeunesse, je fais toujours de très belles découvertes, notamment celles historiques. Mes plus beaux romans sur la Seconde Guerre Mondiale se trouvent dans leur maison : Ruta Sepetys ou encore Sarah Cohen-Scali. Période qui me touche et qui m’intéresse particulièrement, j’étais très heureuse de le lire.

Stefania est une jeune fille de 17 / 18 ans qui durant la Seconde Guerre Mondiale devra s’occuper de sa sœur et cachera et sauvera 13 juifs. J’ai admiré son personnage, par ce qu’elle dégage, par ce qu’elle représente. Stefania est une lumière, une lueur dans cette période noire, une lueur d’espoir, de bonté, de bienveillance, de force et de courage. J’ai été d’autant plus admirative que toute l’histoire de ce roman est vraie, que les personnages ont réellement existés et que les événements qu’ils vont vivre se sont déroulés. Et je peux vous dire que certains font vraiment froid au dos.

J’ai eu peur, j’ai eu le cœur qui battait la chamade, notamment quand Stefania bravait le danger, prenait des énormes risques et où plusieurs fois la chance a été de son côté. Dans certains moments, j’avais envie de lui crier de ne pas faire ça. D’un caractère assez impulsif et protecteur, elle va tout faire pour prendre soin des siens n’hésitant pas à jouer avec la mort, car Stefania y échappe plusieurs fois de justesse. Mon cœur a fait des bonds ! J’avais vraiment peur. Et avec tout ce qu’elle a vécu, j’ai plusieurs fois cru que cela ne pouvait pas être vrais, elle a une telle bonne étoile sur la tête. Et pourtant si tout est vrai. Encore une fois, je le répète elle est d’une force extraordinaire pour vivre tout cela et ne pas baisser les bras et surtout ne pas partir en courant en laissant tous les autres pour se sauver.

Dans les personnages qu’elle va côtoyer, j’ai adoré Max, la famille Diamant, sa petite sœur Helena. En cette période, il y a ceux qu’on déteste, ceux qu’on aime, ceux pour lesquels on prie tout le long de la lecture pour qu’ils ne leur soient rien arrivés.

À la fin du roman, nous avons le plaisir de découvrir un dossier avec des photos, qui nous explique les recherches de Sharon Cameron et qui nous en dévoile un peu plus sur les personnages et sur ce qu’ils sont devenus après la guerre. Je suis toujours curieuse dans les livres historiques de voir sur quoi s’est appuyé l’auteur pour écrire son texte. J’étais donc ravie de lire ce dossier !

En bref, La lumière dans les combles, est un roman qui mérite d’être lu pour rencontrer Stefania et sa petite sœur Helena. Ce sont des héroïnes, des battantes, des survivantes. Elles ont été la lumière de 13 personnes. Tous leurs actes sont des actes d’amour et sont sublimes. J’ai passé un très bon moment de lecture !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort