Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 ans
« La lumière dans les combles » de Sharon Cameron

Passionnée d’histoire, j’ai découvert le parcours extraordinaire d’une jeune fille et de sa sœur durant la Seconde Guerre mondiale dans une petite ville polonaise, de 1942 à 1944. Au péril de sa vie et alors qu’elle n’a même pas encore 20 ans, Stefania Podgórska cache treize Juifs au nez et à la barbe des nazis pendant plus d’un an.

Lorsque j’ai commencé ce roman, je ne savais pas du tout qu’il s’agissait d’une histoire vraie. Ce n’est qu’en feuilletant les dernières pages que j’ai vu des photographies anciennes et quelques lignes de l’auteur décrivant sa rencontre avec l’histoire de Stefania et ses recherches qui en ont découlées.

On connaît la mention « Juste parmi les nations », mais finalement, on connaît beaucoup moins les personnes qui la porte. L’itinéraire de cette jeune femme est extraordinaire. On ne peut qu’être admiratif de son courage alors qu’elle aurait pu mourir à plusieurs reprises. C’est un roman qui, malgré son thème, est agréable à lire et qui ne ménage pas son suspense. Jusqu’à la fin, on ne peut que partager la peur de Stefania, sa soeur et ses amis.

Comme beaucoup de romans sur le sujet, on n’en ressort pas indifférent. Pour qui s’intéresse à cette époque et veut en savoir plus sur l’occupation nazie en Pologne et sur les « Justes », c’est un livre que je recommande.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort