Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 3 semaines
La lumière dans les combles

Aujourd’hui nous allons parler d’un ouvrage appartenant à un genre littéraire que j’apprécie particulièrement : le roman historique ! En effet, j’ai lu récemment « La lumière dans les combles », de Sharon Cameron, et ce fut un vrai coup de cœur. On a affaire à un livre très intéressant historiquement parlant, puisqu’il raconte l’histoire vraie de Stefania Podgorska, une jeune polonaise qui a caché chez elle 13 juifs durant la seconde guerre mondiale. Elle a choisi son camp, quitte à en payer le prix fort… Et honnêtement, j’ai adoré plonger à ses côtés dans son histoire, pour le meilleur comme pour le pire. En effet, on a ici une histoire forte, le genre de récit qui prend aux tripes, qui serre le cœur et lui fait battre la chamade. Bien sûr, une histoire telle que celle ci, ayant duré plusieurs années, à dû être quelque peu remaniée pour répondre aux exigences romancières, comme l’énonce l’autrice. Cependant celui garde toute sa véracité, son humanité et son importance, ce qui le rend si vibrant.

Les personnages sont forts. Dans le sens où ils sont dotés, tous autant qu’ils sont, d’une force incroyable face aux événements, mais aussi dans le sens où ils sont tous très bien construit. L’on aurait pu penser que dans un livre historique tel que celui-ci, les événements parlent d’eux-même, et pourtant… Les personnages leur confèrent une vraie voix. Et cette voix est puissante, elle crie l’horreur, elle porte le courage, la peur, et les battements de cœur de ceux qui sont traqués alors que ce ne sont que des humains. J’ai adoré la puissance dans chaque mot, le suspens sous chaque point. J’ai lu ce livre à une vitesse folle car il est superbement bien écrit, d’une manière fluide et immersive. L’auteure a su réellement nous plonger aux côtés des personnages, dans une histoire où l’on est toujours fébrile, dans ce contexte de seconde guerre mondiale qui m’a fait trembler. Et pourtant, Sharon Cameron ne s’est pas reposée sur ses lauriers, elle nous a proposé toute une palette de personnages : courageux, fourbes, profondément gentils, et d’autres qui nous dégoûtent. De plus, l’on éprouve pas de pitié, mais plutôt de l’admiration. J’ai été profondément touchée par le courage et la détermination de Stefania, qui va prendre de nombreuses vies sous son aile. Le cliché n’a pas sa place, tout est très réaliste. Nous ne sommes pas face à une histoire où comme par magie tout se déroule bien, où l’horreur est effacée. L’auteure n’hésite pas à nous mettre face aux camps, aux SS, à la faim et au danger. J’ai eu l’impression d’être dans une machine à remonter le temps terriblement efficace. J’ai eu l’impression de, moi aussi, avoir toutes ces âmes sous ma protection, d’avoir moi-même ma vie en péril. Et, wow, cette tension fut délicieuse. J’ai eu peur, j’ai vécu l’horreur, je me suis terriblement attachée aux personnages et à leur vécu.

C’est pour moi important, les ouvrages comme celui-ci, ceux qui nous prennent au cœur et qui comptent à merveille l’Histoire, composée d’histoires sans majuscules comme celle de Stefania et de ses compagnons.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort