Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 semaines
La communauté des Esprits – La trilogie de la poussière II

Chez moi, Philip Pulllman est un monument de littérature jeunesse. Dans sa trilogie A la Croisée des mondes, j’avais trouvé sa plume, sa philosophie, sa prise de parole puissantes, marquantes à vie.

Alors forcément, je ne pouvais que souhaiter de tout mon coeur retrouver ces sentiments dans sa nouvelle trilogie. La Belle sauvage m’avait fait un joli effet, très proche de ma lecture de Narnia d’ailleurs. J’étais donc plus que curieuse d’en voir la suite et de découvrir Lyra adulte… Et je n’ai pas été déçue !

Dans La Communauté des esprits, Lyra a bien grandi puisqu’elle a 20 ans. On pourrait la croire épanouie mais elle reste très marquée par ses aventures dans A la croisée des mondes… et certains moments douloureux minent sa relation avec Pantalaimon. En effet, les deux ne s’entendent plus, ne se comprennent plus. C’est une souffrance de les voir en colère l’un contre l’autre, incapables de se dire l’amour qu’ils éprouvent pourtant. Car fondamentalement, cela signifie que Lyra n’est plus en accord avec elle-même. Si j’ai trouvé ce procédé douloureux, il n’en reste pas moins très représentatif de l’adolescence : en colère contre le monde alors qu’on veut en faire partie. Ici cette incompréhension est personnifiée dans nos personnages, et c’est fascinant.

Mais bien sûr, l’aventure ne s’arrête pas là puisque la Poussière semble continuer de déchainer les passions autour d’un trafic d’un autre genre. Lyra et Pantalaimon vont se retrouver mêlés à tout cela malgré eux et leur quête de vérité s’accompagne d’une véritable enquête pour comprendre ce qu’il se passe. Je pense qu’on pourrait étudier pendant des heures la signification de cette double quête…

Pour ma part j’ai été complètement emportée, plongée dans ce récit. Je jonglais avec plaisir entre les personnages, les scènes. Cependant, s’il s’agit d’un coup de coeur, il s’agit aussi d’un sacré coup de poing. Philip Pullman avait déjà brisé mon coeur dans la trilogie d’origine mais là, il est en miettes. Nous sommes loin du roman jeunesse que l’on pouvait relire d’un oeil adulte. Ici, c’est un roman young adult dont certaines scènes sont difficiles à soutenir. Alors oui, c’est profond, recherché, puissant mais également douloureux et je ne le conseillerai pas forcément aux âmes sensibles. Philip Pullman est monté d’une marche dans l’histoire de Lyra, il faut en être conscient lorsque l’on entame ce nouvel opus.

C’est un livre que l’on dévore avec l’envie de comprendre, de savoir, c’est aussi un livre que l’on digère pendant des jours, voire toute une vie. Je ne suis pas prête d’oublier la tournure sombre qu’a prise cette histoire. Je la ressasse encore, sans cesse, tentant de trouver du sens où je n’en ai pas vu, de recoller les morceaux compris, les pièces d’un puzzle qui me parait immense.

Une fois de plus je suis bluffée par cette histoire extraordinaire qui semble aller bien plus loin que ces quelques pages et qui, à mon avis, prend sens en chaque lecteur, à chaque fois avec quelques variations propres à chacun. Pour moi, c’est un chef d’oeuvre <3

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort