Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 5 ans
La Belle Sauvage, un premier tome magique et immersif !

J’ai terminé la saga « À la Croisée des Mondes » au début de l’année 2017, c’est-à-dire récemment, et la plume et l’univers de Philip Pullman me manquait déjà. Je n’avais qu’une hâte : le retrouver dans une nouvelle histoire qui me fasse rêver. Quand j’ai eu vent de la sortie du premier tome de « La Trilogie de la Poussière », j’étais sur un petit nuage et j’ai été plus que ravie de le recevoir en avant-première grâce aux éditions Gallimard Jeunesse que je remercie énormément !

Dans cette nouvelle saga, nous suivons donc Malcolm, un jeune garçon de onze ans qui va se retrouver sur le chemin d’une aventure à laquelle il va participer malgré lui. Au fil des pages, j’ai appris à découvrir ce personnage qui est clairement aux antipodes de ce que je suis. À la fois curieux et malin, Malcolm fait preuve d’intelligence, de logique et de débrouillardise tout le long de l’histoire. Je me suis rapidement attachée à lui grâce à sa personnalité mais aussi grâce aux points communs que l’on partage concernant nos passions. Je ne suis pas une professionnelle du bricolage cependant, je suis une passionnée de littérature tout comme lui et je suis extrêmement curieuse concernant tout ce qui touche à l’astronomie ou aux sciences occultes.

Concernant les personnages secondaires, ils m’ont semblé bien développés et très intrigants. J’ai beaucoup apprécié rencontrer le professeur Hannah Relf, une jeune femme érudite qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et tente de se faire une place dans un monde où les hommes dominent dans tous les domaines. Pour ce qui est du méchant de l’histoire prénommé Bonneville, il m’a fichu des frissons dans le dos par ses dialogues, sa manière d’être ainsi que sa personnalité. Nous avons affaire à un personnage totalement dérangé, flippant, pervers et sadique sur les bords. Je pense qu’il remplit entièrement le rôle d’effrayer ses lecteurs.

Nous nous embarquons dans une histoire aux côtés de Malcolm et Alice, une jeune femme de 16 ans qui accompagnera notre personnage principal durant la seconde partie de l’histoire. J’ai tout simplement adoré l’intrigue de ce premier tome. La première partie se porte principalement sur la découverte et l’installation de l’univers, des personnages ainsi que du fil rouge qui est plus complexe qu’il n’y paraît. Dès que la seconde partie commence, nous sommes plongés dans une aventure pleine de suspens et d’actions et on ne peut s’ennuyer à aucun moment.

J’avais hâte de me replonger dans l’univers d’À la Croisée des Mondes mais je redoutais le fait que l’auteur n’est plus rien à nous faire découvrir. Je n’aurais pas dû m’inquiéter car l’imagination de Philip Pullman est absolument débordante. L’univers est toujours aussi riche, étrange et immersif. On se balade encore dans ce monde parallèle au nôtre, en plein cœur de la ville de Londres en compagnie de daemons, de fées, de magie… L’auteur approfondit, cette fois-ci, l’aspect politique et religieux de son univers ce qui en fait sa complexité. On y voit l’apparition de plusieurs partis politiques ou agences secrètes qui se battent à coup de propagande ou d’espionnage. Encore une fois, Philip Pullman a réussi avec brio à me faire apprécier son univers.

Enfin, un autre point qui m’avait marqué dans la saga initiale est l’écriture de Philip Pullman. Jean Esch, le traducteur d’À la Croisée des Mondes a encore fait un travail remarquable en réussissant à retranscrire les dialogues complexes et souvent remplis de sous-entendus de cet auteur. La plume de Philip Pullman est toujours aussi prenante, fluide et agréable à lire. Je pourrais même la qualifier de philosophique. Les livres de Philip Pullman peuvent être lus par tous les âges car il y a plusieurs niveaux de lecture intéressants à découvrir en fonction de notre maturité et de notre capacité à analyser. C’est pour cela que je me replongerais avec plaisir dans la saga d’origine dans plusieurs années pour voir si je réussis à aller plus loin dans ma compréhension du roman que je ne l’étais au début de l’année 2017 et pareillement pour cette histoire.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort