Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 7 mois
Il vous sera impossible de refermer ce roman.

« Et pourtant nous sommes vivants » est un livre que je vous conseille de lire d’une traite. Je vous préviens, il vous sera impossible de le refermer. Et si par une force incroyable vous réussissez cet exploit, croyez-moi, il sera toujours là dans votre tête. Vous vous en voudrez d’avoir laissé les personnages en plein cœur de ce cauchemar sans savoir comment ils vont s’en sortir et vous finirez par y retourner pour obtenir le fin mot de cette tragédie.

Joe, Ellie, Violet, Peaches et March. Ces 5 adolescents se trouvaient tous au festival d’Amberside ce soir-là. Pendant le feu d’artifice, mouvement de foule, incompréhension, bruits de tirs. Combien sont-ils ? Que veulent-ils ? Pas le temps d’y penser. Une seule chose compte : survivre.

Cette soirée festive vire au drame. Dans ce roman choral, nous allons rester pendant ces quelques heures interminables auprès de ces cinq adolescents. Ils vont parfois se croiser, s’aider, se perdre et se retrouver.

C’est une expérience de lecture unique avec une ambiance anxiogène qui m’a procuré de très fortes émotions. Il m’était impossible de quitter les personnages tant qu’ils étaient toujours la cible de terroristes. Tout au long de notre lecture, on se dit que c’est tout de même très proche de la réalité, que ça pourrait être nous à leur place, que c’est arrivé à des milliers de personnes. C’est un roman qui ne laisse pas indemne, qui nous fait réfléchir, qui fait ressortir le pire mais aussi le meilleur de l’humain grâce à cette solidarité présente tout au long du roman.

La plume saisissante de Sera Milano ne vous laissera pas de marbre. Si votre cœur peut supporter une multitude d’émotions, passée de la colère, à l’incertitude, de la peur au soulagement, alors je vous invite à découvrir « Et pourtant nous sommes vivants ».

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort