Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 4 semaines
Hotel Castellana – Ruta Sepetys

Un grand merci aux éditions Gallimard Jeunesse et à l’équipe OLPF pour l’envoi de ce roman !

Je découvre Ruta Sepetys pour la première fois dans ce roman historique (et ce ne sera probablement pas le dernier). Ce n’est, habituellement, pas trop mon genre de lecture, mais je l’ai dévoré ! J’ai été conquise par les mots de l’auteure, l’histoire et le contexte que je ne connaissais finalement que très peu.

Nous nous retrouvons en 1957 à Madrid, dans l’Espagne de l’après-guerre, sous la dictature du fasciste Franco. Ayant besoin d’argent, l’Espagne accueille des touristes, dont une famille américaine qui loge dans le luxueux hôtel Castellana. David Matheson, 18 ans, ne veut pas travailler dans l’entreprise familiale ; il préfère étudier la photographie à l’université. L’Espagne étant le pays de sa mère, il décide de le découvrir à travers son objectif. Il y rencontre Ana, la femme de chambre chargée de répondre aux besoins de la famille Matheson.

L’aspect historique est ce qui m’a le plus intéressé. L’auteure dépeint une image de l’Espagne sous le joug de Franco, dont il contrôle les habitants en les menaçant et en les persécutant. Bien évidemment, j’avais connaissance de cette période de l’histoire, mais ça ne m’a pas empêché de découvrir des choses, comme le fait que l’Espagne ait désespérément tenté d’attirer des touristes et surtout des Américains.

Les personnages sont complexes, réels et marquants. On s’attache peu à peu à chacun d’entre eux, tout en découvrant les mystères qu’ils cachent. Ana est une jeune femme belle et intelligente qui rêve de voyager. Son rapprochement avec David la pousse à lui confier les secrets de ce pays où les habitants vivent dans la peur et la paranoïa, mettant en danger son travail et sa liberté. Daniel découvre alors la réalité de l’Espagne dont il ignorait l’existence. À travers son appareil photo, il capture tous ces secrets pour les montrer au monde, au-delà des frontières hispaniques.

Hotel Castellana est un roman humain et touchant qui nous dévoile les secrets de l’Espagne sous la gouvernance de Franco. Le rythme est lent, mais ce n’est pas gênant, car l’intrique est réellement prenante et nous met face à un choc de culture : les Américains libres en opposition aux Espagnols contrôlés. Ce récit est ancré dans le réel et nous ressentons parfaitement toute la documentation faite par Ruta Sepetys pour nous offrir un portrait perspicace de l’Espagne des années 60. C’est un roman qui sortait de mes habitudes, mais qui m’a totalement convaincue !

 

« Il y a des choses dont on ne peut pas parler, un tiroir sombre où sont exilés les vérités inexprimables. Julia le connaît bien.
Tais-toi. Ne dis rien.
Estamos mas guapas con la boca cerrada. « Nous sommes plus belles avec la bouche fermée. » »

 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort