Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 6 mois
Et pourtant nous sommes vivants

Cela fait maintenant plus de 24 heures que j’ai terminé ce roman, et je n’arrive toujours pas à mettre des mots sur mon ressenti. Pourtant, je peux vous assurer que ce récit est loin de m’avoir laissée de marbre ! Au contraire, il est autant glaçant qu’horrifiant : à travers le témoignage de cinq adolescents, nous revivons l’enfer qui s’est abattu sur eux l’espace d’une soirée, quand des terroristes ont envahi une fête et ont profité du feu d’artifice pour tirer sur la foule.

Le thème du roman est malheureusement très actuel, et fait écho aux tueries qui nous ont ébranlés ces dernières années. La lecture du roman étant déjà difficile (TW : sang, suicide, description de blessures, décès, etc), je n’ose imaginer ce qu’il en est pour les personnes ayant vécu ce genre de situation. L’impensable. L’inimaginable. L’indicible. Et pourtant… un tel roman est publié, et le résumé ne choque personne, car ce type de tragédie existe. Et c’est terrible.

La tension est maintenue tout le long du roman. Parce qu’on s’attache aux personnages – jeunes et innocents – et que comme eux, on ne sait pas ce qui va se passer. Quelle folie va se dérouler sous leurs yeux. Quelles horreurs vont-ils devoir encore endurer. Quelles cachettes vont-ils devoir dénicher. Quelles personnes vont-ils voir souffrir devant eux. Quelle terreur vont-ils encore éprouver… Tout dans ce roman donne des frissons : le lieu clos n’offrant aucune échappatoire, les sons forts et assourdissants qui se rapprochent, les vagues de paniques et les cris qui y sont associés, la traque, les amis perdus, la famille qu’on ne retrouve pas.

Bref, “Et pourtant nous sommes vivants” est un roman très fort, percutant, impitoyable, effrayant. Malgré son lot d’horreurs, il rappelle aussi l’importance de l’entraide, la force et et le courage que nous inspirent les gens qu’on aime, la famille, les amis. Que dans tous ces moments sombres, l’espoir est encore là, et surtout, l’amour.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort