Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 11 mois
Et pourtant nous sommes vivants de Sera Milano

Merci aux éditions Gallimard jeunesse pour l’envoi de ce roman.

Et pourtant nous sommes vivants est un roman chorale avec pour narrateurs cinq adolescents emportés dans la tourmente d’un attentat, lors d’un événement organisé par leur ville.

Je vous défie de parvenir à lire ce récit sans verser une larme : c’est juste impossible tant les émotions, les ressentis des personnages sont forts. On sent leur panique, leur angoisse, la peur pour eux-mêmes mais aussi pour leurs proches… Une lecture boulversante.

Un roman choral

Avant ma lecture, à ce qualificatif j’avais imaginé qu’on alternerait les points de vue des personnages au rythme des chapitres, chacun en narrant un. Mais pas du tout : en fait c’est en paragraphes que s’alternent les points de vue, à un rythme extrêmement rapide ou parfois l’un commence de décrire une action et l’autre la finit.

Si au début j’ai été un peu déstabilisée par ces changements de narrateurs incessants, je trouve qu’on s’y habitue très vite et que cela contribue à la tension globale du récit ainsi qu’à son côté rapide : on sent d’autant plus combien le temps et compté, combien tout passe à la fois vite et lentement pour les personnages. Après avoir fini de le lire, je dois dire que finalement je ne l’imaginerai pas autrement, tant la richesse de ces points de vue qui s’enchaînent à toute vitesse est cohérente avec le thème du roman.

L’affreuse injustice

Ce qui rend à mes yeux si réaliste et bouleversant ce roman, c’est qu’il ne tait pas les injustices. L’injustice de se retrouver, à 16 ans, pris au cœur d’une fusillade. L’injustice de la mort horrible (le roman n’est pas gore pour autant, je vous rassure) de certains personnages. L’injustice qui fait que si certains retrouveront leur famille à la fin, d’autres auront perdu des proches.

Il n’en est que plus difficile à lire et la fin m’a fait verser une fontaine de larmes, mais elle est nécessaire pour dépeindre l’horreur de ce genre d’évènements et ce que les protagonistes ont traversé.

En conclusion

Un roman tout simplement bouleversant qui plonge son lecteur au cœur de l’horreur et de l’angoisse, de l’impératif de survivre. Et pourtant nous sommes vivants parle de personnages qui nous ressemble, c’est peut-être pourquoi il est si facile pour ce récit de nous toucher en plein cœur. En tout cas, c’est une lecture que je n’hésiterai pas à recommander !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort