Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 5 mois
Et pourtant nous sommes vivants de Sera Milano : un coup de cœur monumental !

Que dire de ce roman à part qu’il ne laissera personne insensible. C’est un bijou d’angoisse qui se lit d’un coup. Il n’est humainement pas possible de lâcher ce récit.

Au milieu d’un festival local, où s’amusent et profitent de nombreux jeunes, avec leurs amis et leurs familles, un drame va se produire. Au moment du fameux feu d’artifice censé clôturé la soirée, quelque chose cloche : des gens commencent à se faire tirer dessus et à tomber au sol.

Ce qui devait être une soirée de rêve tourne alors très vite au cauchemar.

Cinq adolescents ayant participé à cette tragédie nous racontent, à tour de rôle ce qu’il s’est passé cette fameuse nuit, où des terroristes ont décidé de tuer en masse les participants du festival.

Leur histoire est glaçante, elle nous soulève le cœur. On vit, à leur côtés, tout ce qu’ils ont ressenti, tout ce par quoi ils sont passés : l’angoisse, la terreur, l’envie de survivre, la colère, le ressentiment, le dégout, l’espoir.

Le récit de la nuit nous happe et ne nous laisse pas le temps de respirer. Aux côtés des victimes et des survivants, notre cœur se serre et notre sang ne fait qu’un tour.

Nous retrouvons ensuite nos cinq protagonistes quelques mois plus tard. J’ai trouvé cela intéressant de les suivre après le drame, afin de savoir comment cette nuit tragique a eu un impact sur eux.

Chapeau à l’autrice qui a su mettre le terrorisme au cœur de son livre sans jamais donner de l’importance aux terroristes. Elle a donné la parole aux victimes et c’est admirable ! Un livre à découvrir sans aucun doute, il ne vous décevra pas !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort