Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 3 mois
Entre violences et passions au cœur d’un Japon féodal

   Cette magnifique Bande-Dessinée introduit l’histoire de Takeo, un jeune garçon aux pouvoirs insoupçonnés qui, après avoir échappé au massacre de son peuple, fait une rencontre qui pourrait bien bousculer le cours de sa vie. Nous découvrons également Kaede, otage soumise à un seigneur cruel, pour qui il ne semble plus n’y avoir aucun espoir. Nos deux héros ne se connaissent pas, mais la vie pourrait bien unir leur destin.

 

Ce premier tome du Clan des Otori nous propose une immersion au cœur d’un Japon féodal déchiré par les intrigues politiques et les guerres de clans. C’est un récit aussi bien violent que délicat, sombre que poétique, enflammé que nuancé. Bien qu’il s’agisse d’un tome introducteur, il promet une suite mouvementée qu’il me tarde de découvrir !

 

J’ai adoré chevaucher à travers ce Japon médiéval, j’ai été émerveillée par la beauté des paysages et par l’atmosphère douce et sauvage qui s’en dégage.

L’histoire est enveloppée d’une aura de mystères dans laquelle nous nous faufilons sans savoir quelles surprises nous y attendent. Sans m’en rendre compte, je me suis complètement immergée dans l’aventure : j’ai couru aux côtés de Takeo, je l’ai soutenu dans son apprentissage, j’ai crains pour la vie de Kaede qui m’a beaucoup touchée. Quand la dernière page est arrivée, je ne m’étais même pas aperçue que c’était déjà la fin !

Cette Bande-Dessinée, c’est 90 pages de complots, d’alliances, de trahisons et de vengeances, mais c’est aussi de la magie, de l’émotion pure et une poésie fine et délicate.

Je me suis beaucoup attachée aux deux personnages principaux, dont la vie est brutalement bousculée. Ils ne nous dévoilent pas encore toute la complexité de leur personnalité, et il me semble qu’il nous en reste encore bien des aspects à découvrir.

J’ai exploré la vie féodale japonaise avec curiosité et intérêt. Cette présentation du Japon du Moyen Age est un des véritables points positifs de l’histoire ! De plus, j’ai hâte d’en apprendre davantage sur la multiplicité des cultures qui nous sont présentées !

Les illustrations sont magnifiques, chaque case est un plaisir pour les yeux ! Au début, j’ai été déstabilisée, car le coup de crayon est vif et prononcé. Cependant, il est parfaitement adapté au récit grâce à son encrage et à ses couleurs vives. Il représente avec finesse la violence et la beauté de l’histoire.

 

J’ai été pleinement conquise par cette superbe Bande-Dessinée qui m’a donné envie de lire les romans. Que vous soyez passionnés par la culture nippone ou non, elle saura vous entraîner avec elle au cœur d’une aventure qui réserve encore bien des surprises !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort